Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Dette du Congo-Brazzaville: cet accord avec le FMI qui fera date
information fournie par Le Point13/07/2019 à 11:35

Après plus de deux ans de discussions menées sous les conseils de Matthieu Pigasse, de la banque Lazard et de Dominique Strauss-Khan, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé jeudi 11 juillet qu'il allait accorder 448,6 millions de dollars sur trois ans au Congo-Brazzaville pour relancer l'économie de ce pays d'Afrique centrale plombée par la chute des prix du pétrole... À condition que la Chine, plus gros créancier de Brazzaville, restructure la dette. Un préalable que Pékin a accepté en se ralliant pour la première fois à une solution du FMI. L'endettement vis-à-vis de la Chine est estimé à deux milliards de dollars. Au Congo, les prêts adossés au pétrole remontent aux années 1970, ils consistent pour le pays a emprunter des milliards de dollars à des sociétés privées pour les rembourser en pétrole.Lire aussi Dette et colonisation de l'Afrique : ces peurs que réveille la ChineLe coup de force du FMIÉvidemment, la Chine n'est pas vraiment à l'aise avec cette procédure. Mais le Congo cherche avant tout à se mettre sous la protection du FMI pour éviter un éventuel défaut de paiement. Or Pékin, qui prête à tout-va ces dernières années, garde en tête l'exemple du Venezuela. Sans oublier la situation du Sri Lanka, par exemple, incapable d'honorer ses créances, qui a dû céder à la Chine le contrôle pour 99 ans d'un port en eaux profondes.En 2014, le Congo riche en pétrole a subi de plein fouet la dégringolade du cours...

0 commentaire