1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

D'Alger à Beyrouth, les mouvements de protestations se font écho
Le Point21/10/2019 à 11:10

De Beyrouth à Barcelone, en passant par Gaza et Tunis, et bien évidemment Alger, le drapeau algérien est brandi comme un étendard révolutionnaire. « On dirait que le drapeau algérien est en train de remplacer les portraits de Che Guevara dans les manifestations au-delà de l'Algérie », commente Halim, 44 ans, gérant d'un commerce au centre-ville d'Alger en ce samedi de lendemain de manifestation. Il a suivi toute la nuit les images de la révolte des Libanais, sortis en force pour dénoncer les mesures d'austérité et la politique du gouvernement de Saad Hariri.Lire aussi Liban : après une forte mobilisation, la classe politique réagitComme lui, beaucoup d'Algériens ont remarqué la présence de quelques drapeaux algériens, notamment à Saïda et Nabatieh, Beyrouth ou Tripoli, aux côtés du drapeau libanais durant les 72 dernières heures des manifestations du pays du Cèdre. « Quelque part, les manifestations en Algérie sont une source d'inspiration pour nous, les Libanais », atteste Ghassan, Libanais marié à une Algérienne, vivant à Alger depuis 2007. Ce patron d'une usine d'agroalimentaire reste branché sur les messages WhatsApp en provenance de chez lui à Tripoli, dans le nord du Liban. « Le pacifisme et la fraternisation avec l'armée me font beaucoup penser à ce qui se passe ici depuis février », poursuit-il. Lui, il a remarqué la présence du drapeau algérien dans certaines images des chaînes d'info libanaises :...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer