Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Carburants: Macron évoque des aides pour chauffage et automobile
information fournie par Reuters06/11/2018 à 09:20

CARBURANTS: MACRON ÉVOQUE DES AIDES POUR CHAUFFAGE ET AUTOMOBILE

CARBURANTS: MACRON ÉVOQUE DES AIDES POUR CHAUFFAGE ET AUTOMOBILE

PARIS (Reuters) - Confronté à une grogne croissante sur les prix des carburants, Emmanuel Macron souhaite un soutien financier pour les Français les plus modestes peinant à se chauffer et une aide pour les travailleurs contraints de prendre chaque jour leur véhicule.

Pour aider les foyers modestes à se chauffer, le président a demandé lors d'un entretien sur Europe 1 diffusé mardi qu'un travail soit mené dans les prochaines semaines pour améliorer le dispositif dit du "chèque énergie".

Pour les Français forcés de faire 30 à 40 kilomètres par jour avec leur automobile pour aller travailler, Emmanuel Macron a souhaité qu'une aide supplémentaire soit décidée, à l'issue d'un travail avec les collectivités territoriales et les employeurs, en évoquant le système de l'indemnité kilométrique.

Les trois-quarts de la hausse des prix des carburants sont liés à l'évolution des marchés mondiaux, a souligné le chef de l'Etat. Quant à la hausse de la fiscalité, qui rapproche celle du diesel de celle de l'essence et vise à pénaliser les énergies fossiles, le gouvernement "sur le fond de sa politique, ne se trompe pas", a-t-il dit. "On doit davantage taxer ce qui pollue".

Emmanuel Macron a dans le même temps mis en garde contre "la démagogie" qui se fait selon lui jour dans les débats actuels sur les prix des carburants et dit sa méfiance à l'égard du mouvement de protestation prévu le 17 novembre.

"Je suis toujours méfiant sur ces grands appels à mobilisation pour tout bloquer, parce que généralement on trouve derrière un peu tout et n’importe quoi, des choses qu’ n’ont rien à voir ensemble, et des gens qui n’ont pas de projet pour le pays, si ce n’est de le mettre à l’arrêt".

L'entretien avait été réalisé lundi.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Sophie Louet)

17 commentaires

  • 06 novembre22:35

    AH AH tous le monde sait que les voitures électriques ne sont pas performantes et très gourmandes en batteries ne parlons pas d éolienne qui sont très coûteuse a l entretien et en dernier les voitures essence plus polluante que des camions diesels mais l état a trouvé sa vache a lait taxes diesel