Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit : voici qu'arrive la fin de May
Le Point24/05/2019 à 11:11

Une scène résume Theresa May, qui a annoncé ce vendredi qu'elle démissionnerait le 7 juin. Elle se passe lors d'une rencontre, à table, avec Emmanuel Macron et ses équipes. Theresa May est entourée de ses conseillers. La Première ministre britannique, soumise aux multiples turbulences de son parti, expose son plan pour parvenir à une sortie ordonnée du Royaume-Uni de l'Union européenne. Du côté français, on soulève une question sous forme de « what if ? », une manière de dire : « Et si ça ne se passait pas comme prévu, quel est le plan B ? »...Theresa May se tait. Son regard se perd dans le vide. Et ce silence dure, dure... « Pas quelques secondes, mais une minute ou deux ! » glisse un témoin. Un incident diplomatique majeur est-il en train de naître pour une simple question banale ? Les Français blêmissent devant cette béance, ce vide intersidéral qui vient d'emplir la pièce, dont surgit seulement le bruit des couverts sur les assiettes. La guerre de Cent Ans va-t-elle redémarrer pour une simple question sur un possible plan B ? Et puis, soudain, Theresa May reprend la parole comme si de rien n'était et déroule exactement les mêmes arguments, comme si la question n'avait jamais été posée... Comme s'il n'était pas envisageable qu'elle puisse échouer, comme si tout devait se passer exactement comme elle l'avait prévu. Une forme d'enfermement extrêmement troublant qui jette une drôle de lumière sur la locataire...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer