Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Amazonie: Des avions militaires s'activent en appui des pompiers
Reuters26/08/2019 à 07:14

AMAZONIE: DES AVIONS MILITAIRES S'ACTIVENT EN APPUI DES POMPIERS

BRASILIA (Reuters) - Des avions de l'armée brésilienne transformés en bombardiers d'eau survolaient dimanche l'Etat amazonien de Rondonia afin de lutter contre les incendies qui ravagent la forêt tropicale et provoquent une inquiétude grandissante au sein de la communauté internationale.

Le président Jair Bolsonaro a pour l'heure autorisé l'armée à intervenir pour lutter contre ces incendies dans sept Etats, à la demande des gouvernements locaux, a indiqué une porte-parole de la présidence. Au total, l'Amazonie brésilienne s'étend sur neuf Etats.

Reuters a accompagné une brigade de pompiers lors d'une intervention près de la capitale de l'Etat de Rondonia, Porto Velho, où plusieurs zones au moins aussi grandes que des terrains de football ont été brûlées. Les feux encore actifs ont été contenus dans de très petites zones, limitées à quelques arbres, a constaté un journaliste de Reuters.

Sur une vidéo publiée samedi soir par le ministère de la Défense, on pouvait voir un avion militaire propulser plusieurs milliers de litres d'eau en survolant d'importants nuages de fumée près de la voûte forestière.

Ces sinistres en Amazonie sont à l'origine d'un échange d'invectives entre Emmanuel Macron et Jair Bolsonaro, le président brésilien accusant son homologue français d'avoir une mentalité "colonialiste" et se voyant en retour taxer de mensonge sur ses engagements climatiques.

Emmanuel Macron a déclaré dimanche depuis Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), où les dirigeants du G7 sont réunis en sommet, que ceux-ci travaillaient à la création d'un "mécanisme de mobilisation internationale" afin de protéger l'Amazonie.

L'Amazonie est la plus grande forêt tropicale du monde et sa protection est considérée comme essentielle à la lutte contre le changement climatique en raison des énormes quantités de dioxyde de carbone qu'elle peut absorber.

Près de 80.000 incendies ont été répertoriés à travers le Brésil depuis le début de l'année, un record depuis au moins 2013, selon des données gouvernementales.

Hormis pour l'Etat de Rondonia, le gouvernement brésilien n'a pour le moment donné aucun détail sur les opérations prévues pour lutter contre les feux dans la forêt amazonienne.

Le chef d'état-major interarmes a déclaré que le Brésil disposait de 44.000 soldats disponibles pour lutter contre les incendies en Amazonie, sans préciser le nombre de soldats réellement affectés à l'extinction des incendies ni le déroulé des opérations.

Un journaliste de Reuters a constaté que le personnel militaire présent près de Porto Velho semblait coordonner l'intervention des pompiers.

Répondant à une demande d'information, le ministère de la Défense a déclaré dans un communiqué transmis à Reuters que l'armée préparait des opérations pour soutenir celles entreprises par les pompiers dans les sept Etats ayant demandé de l'aide.

(Jake Spring, avec Ricardo Moraes à Porto Velho; Jean Terzian pour le service français)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    26 août07:35

    Suite/...Envoyer l'armée ?...trop tard le mal est fait...Quand on prend la présidence d'un Pays, notamment le Brésil, on doit le faire en connaissance de cause et en assumer les problèmes, surtout ceux qui mettent en péril non seulement ses voisins mais la planète entière...;-(((

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer