Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Le debrief Bourse du 22 février : le CAC 40 résiste !

information fournie par Boursorama 22/02/2023 à 18:10

Encore beaucoup de publications d'entreprises aujourd'hui à Paris et encore une séance de baisse même si le CAC 40 parvient à très bien limiter la casse en finissant à -0,13%, juste sous les 7300 points avec 3,6 miliards d'euros échangés. La bonne tenue de plusieurs indicateurs économiques en Europe et aux Etats-Unis ne milite pas pour un relachement de l'action des banques centrales, ce qui entraine une forte remontée des rendements obligataires et inquiète les marchés.

Outre-Atlantique, on se remet d'ailleurs de la baisse sévère d'hier, plus mauvaise séance depuis le début de l'année. Le tout en attendant le compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed. A 17h45, ce n'est pas non plus l'enthousiasme débridé puisque Dow Jones et Nasdaq choisissent ... de ne pas choisir et restent autour de leur seuil d'équilibre à respectivement 33.153 points et 11.498 points.

Valeurs en hausse

Danone était au goût des investisseurs. Le groupe agroalimentaire a pourtant annoncé une chute de moitié de son résultat net en 2022, à 959 milions d'euros, pénalisé par la hausse du coût des matières premières, le retrait d'une partie de ses activités de Russie, et le déploiement de son plan de réorganisation. Mais le marché a préféré retenir une activité meilleure qu'attendu au quatrième trimestre et des perspectives en ligne avec les attentes malgré un environnement compliqué.

Derrière c'est Stellantis qui rugit après avoir dévoilé un résultat net en hausse de 26% à 16,8 milliards d'euros en 2022 et une marge opérationnelle qui atteint 13%, quasiment au niveau de BMW ou Mercedes. Le groupe a également annoncé un programme de rachat d'actions pour une valeur maximale de 1,5 milliard d'euros.

Plastic Omnium ne gagne finalement que x% après avoir publie un résultat net part du groupe en croissance de 32,6% à 168 millions d'euros au titre de 2022, ainsi qu'une marge opérationnelle en progression.

Valeurs en baisse

Séance diffciile pour Korian. L'autre spécialiste de la dépendance a affiché un résultat net part du groupe des activités poursuivies de de 66,9 millions d'euros  en 2022 contre 123,4 millions en 2021. Le groupe explique qu'il a été notamment impacté par un niveau élevé de dépenses non-récurrentes en 2022, liées aux opérations de transformation du réseau en France, en Allemagne et en Belgique. L'excédent brut avant loyers a augmenté de 1,8% à 1,09 milliard pour une marge à 24,1%, en baisse de 0,8 points de pourcentage. Orpéa se replie également.

Derrière, on retrouve Euronext alors que le groupe a confirmé qu'il avait soumis une offre indicative au conseil d'administration d'Allfunds, la plateforme de distribution d'OPCVM.

Toujours sur le SBF 120, Casino signe une troisième séance de repli alors que sur le CAC 40, ce sont les trois bancaires qui sont à la peine ainsi que Unibail-Rodamco-Westifeld et Teleperformance.

LG (redaction@boursorama.fr)


Valeurs associées

Euronext Paris +0.64%
Euronext Paris -3.47%
Euronext Paris -0.39%

Vidéos les + vues