1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retraite: le fonctionnement des trimestres
Dernière mise à jour le : 21/06/2019

Jeanette Dietl/Shutterstock / Jeanette Dietl

Tout au long de votre parcours professionnel, vous validez des trimestres de cotisation. Ces derniers sont acquis à partir d'un montant minimum de salaire. Pour chaque génération, un nombre de trimestres est requis pour bénéficier d'une pension à taux plein. Par ailleurs, même si vous atteignez l'âge du taux plein automatique, un nombre insuffisant de trimestres de cotisation affecte le montant de votre pension.

La durée de cotisation requise pour la retraite est calculée en trimestres

Dans le cadre du régime de la Sécurité Sociale, et de la plupart des régimes obligatoires de retraite, la durée de cotisation est calculée en trimestres. Ainsi, si vous partez à la retraite après avoir atteint l'âge légal, vous ne percevrez pas votre pension de retraite à taux plein sans avoir validé au préalable un certain nombre de trimestres. Cette condition de trimestres n'est levée que si vous partez après l'âge du taux plein automatique. Le nombre de trimestres requis est différent selon votre date de naissance:

Date ou année de naissance Age légal de départ Nombre de trimestres requis pour le taux plein Age pour le taux plein automatique
Jusqu'au 30 juin 1951 60 ans 163 65 ans
Entre le 1er juillet et le 31 décembre 1951 60 ans et quatre mois 163 65 ans et quatre mois
1952 60 ans et neuf mois 164 65 ans et neuf mois
1953 61 ans et deux mois 165 66 ans et deux mois
1954 61 ans et sept mois 165 66 ans et sept mois
1955, 1956 et 1957 62 ans 166 67 ans
1958, 1959 et 1960 62 ans 167 67 ans
1961, 1962 et 1963 62 ans 168 67 ans
1964, 1965 et 1966 62 ans 169 67 ans
1967, 1968 et 1969 62 ans 170 67 ans
1970, 1971 et 1972 62 ans 171 67 ans
A compter de 1973 62 ans 172 67 ans

A savoir

Le taux plein est égal à 50% du salaire annuel moyen obtenu à partir des 25 meilleures années.

La validation d'un trimestre est basée sur un montant minimum de salaire

Pour autant, valider un trimestre ne signifie pas obligatoirement avoir travaillé trois mois. En effet, la validation d'un trimestre est acquise dès lors que vous avez cotisé sur un montant minimum de salaire. Depuis 2014, ce montant est égal à 150 fois le Salaire Minimum de Croissance (SMIC) horaire. En 2019, ce dernier s'élève à 10,30 €. Dès lors, chaque tranche de salaire brut de 1.545 € (150 x 10,30) soumise à cotisation permet de valider un trimestre. Pour valider quatre trimestres, il faut donc percevoir 6.180 € (1.545 x 4).

Toutefois, il n'est pas possible de percevoir un seul salaire mensuel de 6.180 € pour valider quatre trimestres en une seule fois. Pour un mois de salaire soumis à cotisation, l'Assurance Vieillesse applique le plafond mensuel de la Sécurité Sociale (3.377 € en 2019). Ainsi, le montant de salaire au-dessus de ce plafond n'est pas pris en compte. En un mois, vous pouvez donc valider deux trimestres (1.545 x 2 = 3.090 < 3.377) mais pas trois (1.545 x 3 = 4.635 € > 3.377 €). En réalité, si vous percevez un salaire mensuel brut supérieur à 3.377 €, vous aurez besoin de deux mois pour valider quatre trimestres.

A savoir

Sur la base de vos cotisations salariales, vous ne pouvez pas valider plus de quatre trimestres par an.

Le nombre de trimestres validés impacte aussi le montant de votre pension de retraite

Obtenir une retraite à taux plein ne signifie pas obligatoirement que vous bénéficiez d'une pension entière. Ainsi, vous pouvez avoir atteint l'âge du taux plein automatique et afficher une durée de cotisation insuffisante.

Pour obtenir une pension entière, vous devez avoir validé le nombre de trimestres requis pour votre génération. Le coefficient de proratisation (nombre de trimestres validés / nombre de trimestres requis pour le taux plein) doit être de 1 pour obtenir une pension entière.

Exemple 

Vous êtes né en 1955. Vous avez atteint l'âge légal du taux plein (67 ans) mais avez validé seulement 155 trimestres au lieu de 166. Le coefficient de proratisation est de 0,933 (155 / 166). Votre pension est alors égale à 46,65 % (50 x 0,933) de votre salaire moyen au lieu de 50 %.

A noter

Après avoir atteint l'âge légal de la retraite, les trimestres validés au-delà du nombre requis pour le taux plein vous permettent d'obtenir une meilleure pension de retraite (surcote).

La durée de cotisation à la retraite se définit en trimestres. Ces derniers sont validés si vous percevez un montant minimum de salaire sur une année. Le nombre de trimestres validés impacte le montant de votre pension de retraite.

Retraite

Retrouvez le simulateur de retraite Boursorama, l'outil parfait pour la simulation et le calcul de votre retraite.

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer