Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

PEL, conservez-le pour profiter de son taux de rémunération
Dernière mise à jour le : 26/10/2021

Les PEL de plus de cinq ans offrent une fiscalité et des taux de rémunération avantageux crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Les PEL de plus de cinq ans offrent une fiscalité et des taux de rémunération avantageux crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Comparé au Livret A, le PEL offre actuellement une rémunération avantageuse. Il est particulièrement judicieux de conserver un plan ouvert avant 2011 pour continuer à profiter de son taux de rémunération. Il est également intéressant de poursuivre les versements sur des plans plus récents.

Sommaire:

  • Une politique monétaire accommodante
  • Des taux bas qui pèsent sur la rémunération de l’épargne
  • Le PEL reprend des couleurs
  • PEL, profiter des avantages des plans de plus de cinq ans
  • Faire des versements jusqu’au plafond
  • Exonération fiscale pour les PEL de moins de douze ans

Une politique monétaire accommodante

La Banque Centrale Européenne (BCE) poursuit sa politique de taux bas pour soutenir l’économie face à la crise sanitaire. Les investisseurs acceptent également de prêter à des taux dérisoires. La moitié de la dette émise par les entreprises européennes les mieux notées, en catégorie investissement (obligations émises par les emprunteurs qui reçoivent une note allant de AAA à BBB), s’échangeait ainsi à taux négatifs mi-février 2021.

Des taux bas qui pèsent sur la rémunération de l’épargne

Côté épargne, la faiblesse des taux d’intérêt, notamment, pèse sur la rémunération des livrets. Ainsi, le Livret A , dont la rémunération n’est plus indexée sur l’inflation, ne rapporte désormais plus que 0,5%. Ce taux correspond au niveau de l’inflation enregistré en 2020. En période de récession, la nouvelle formule de calcul du taux, datant de 2020, a permis aux épargnants de ne pas perdre d’argent sur leur Livret A.

L’appétit des Français pour les placements sans risque ne se dément pas. La collecte du Livret A avait ainsi doublé en 2020 pour abriter une épargne de précaution disponible à tout moment. Ses encours ont battu des records, atteignant 326,5 milliards d‘euros en 2020. L’année 2021 confirme cette hausse: à fin août 2021, l’encours total atteignait les 346,10 milliards d’euros.

Le PEL reprend des couleurs

En comparaison avec les autres produits d’épargne réglementée, les Plans d’Épargne Logement (PEL) , y compris ceux ouverts depuis 2016, restent intéressants en termes de rendement. Les plus récents, ayant été ouverts depuis le 1er août 2016, sont rémunérés encore à 1%. Ce taux apparaît relativement attractif aujourd’hui, comparé à d’autres placements sans risque, même si les intérêts générés par les plans ouverts depuis e 1er janvier 2018 sont soumis au prélèvement forfaitaire unique de 30 %. Dans cette perspective, un PEL rémunéré à 1% peut concurrencer le fonds euros avec un niveau de risque équivalent mais sans la liquidité.

À noter

Côté produits d’épargne réglementée, les rendements sont faibles: le Livret d’Épargne Entreprise (LEE) et le Compte Épargne Logement (CEL) sont rémunérés à 0,25%. Le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS), l’ancien Codevi, est rémunéré à 0,5%. Le Livret d’Épargne Populaire (LEP) est rémunéré à 1%.

PEL, profiter des avantages des plans de plus de cinq ans

La politique monétaire accommodante déjà menée dans le sillage de la crise de 2008 rend les anciens PEL comparativement plus attractifs encore que les PEL ouverts avant 2016. Ainsi, ceux ouverts avant le 31 janvier 2015 rapportent 2,5% par an. Ce taux défie toute concurrence pour un placement sans risque, même s’il n’est pas liquide.

Les PEL ouverts après cette date, et avant le 31 janvier 2016, permettent encore de bénéficier de 2% de rémunération par an, ce qui n’est pas si mal. Quant à ceux ouverts au premier semestre 2016 (jusqu’au 31 juillet), ils génèrent encore 1,5% d’intérêts annuels, ce qui est tout à fait honorable.

Faire des versements jusqu’au plafond

Les PEL ouverts avant le 28 février 2011 ont une durée de vie illimitée. Selon le rapport annuel 2020 de l’Observatoire de l’épargne réglementée, les PEL ouverts avant 2011 sont en moyenne rémunérés 4,46 % en pondérant par l’encours. Vous pouvez donc continuer à bénéficier de leurs conditions de rémunération avantageuses. Dans ce cas, vous pouvez soit faire des versements exceptionnels ou des versements réguliers (mensuels, trimestriels ou semestriels). Ces derniers s’effectuent à partir de 45 euros par mois. Pour profiter de cette rémunération relativement attractive, il est indispensable d’y verser 540 euros minimum par an. Veillez toutefois à respecter le plafond de dépôt, de 61.200 euros. Ainsi que ses autres règles de fonctionnement.

La durée de détention des PEL ouverts après le 28 février 2011 est de quatre ans au minimum, et dix ans au maximum. Au-delà, vous pouvez le conserver et profiter de sa rémunération pendant les cinq années suivantes, sans toutefois effectuer de nouveaux versements.

Exonération fiscale pour les PEL de moins de douze ans

Autre avantage des millésimes anciens, leur fiscalité. En effet, les PEL ouverts avant le 1er janvier 2018 sont exonérés d’impôt jusqu’à leur 12e anniversaire. Toutefois, ils supportent les prélèvements sociaux. Les PEL ouverts après cette date sont soumis au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) de 30% (soit 12,8 % d’Impôt sur le Revenu (IR) et 17,20 % de prélèvements sociaux). Vous pouvez aussi opter pour l’imposition au barème progressif de l’IR. Toutefois, cette option s’appliquera alors à la totalité de vos revenus d’épargne.

Les règles à respecter pour éviter la clôture de votre PEL

Le PEL sert à constituer une épargne en vue de l’acquisition de la résidence principale ou du financement de travaux. Il donne accès à un prêt à un taux d‘intérêt connu d’avance. Durant la phase d’épargne, effectuer des retraits engendre notamment sa clôture. Qui plus est, si le plan a moins de deux ans, son taux de rémunération sera alors ramené à celui du CEL, soit 0,25% seulement.

Annonces immobilières