Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Liquidités, quand faire des retraits sur son PEA ou son assurance-vie?
Dernière mise à jour le : 08/04/2021

Effectuer des retraits sur un contrat d'assurance-vie ou un PEA permet de se procurer des liquidités crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Effectuer des retraits sur un contrat d'assurance-vie ou un PEA permet de se procurer des liquidités crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Il est possible de faire des retraits sur son contrat d'assurance-vie ou son PEA pour en tirer des liquidités. La fiscalité du PEA, même sur un plan de moins de cinq ans, peut être plus avantageuse que celle de l'assurance-vie selon la date des versements. Voici les fenêtres à utiliser sur les deux enveloppes.

Sommaire:

  • Tirer des revenus de son PEA ou de son contrat d'assurance-vie
  • Bénéficier de la fiscalité plus avantageuse du PEA
  • Une fiscalité comparable entre assurance-vie et PEA de moins cinq ans
  • Profiter de la fiscalité avantageuse du PEA au-delà de cinq ans

Tirer des revenus de son PEA ou de son contrat d'assurance-vie

La fiscalité du patrimoine évolue régulièrement. Si l'on dispose de plusieurs enveloppes de placement, il faut se demander sur laquelle effectuer des retraits. Ainsi, se procurer des liquidités en vue de financer un projet ou sa retraite, tout en tirant parti de la fiscalité avantageuse soit du PEA, soit de l'assurance-vie, devient réalisable. Précisément, en matière de fiscalité des placements, le temps joue pour vous.

Le niveau des cours de la Bourse peut inciter à encaisser ses gains. Faire des retraits sur son Plan d'Épargne en Actions (PEA) ou sur son contrat d'assurance-vie est un moyen, également, de générer des revenus pour faire face à un besoin de liquidités.

Grâce à l'assurance-vie, vous constituez et faites fructifier un patrimoine tout en diversifiant vos investissements. Vous investissez sur un large choix de supports, qui vont du fonds en euros, le plus souvent garanti en capital, aux actions en passant par les Sicav et FCP (Fonds Communs de Placement). Cette enveloppe fiscale permet ainsi de préparer sa retraite et sa transmission. Elle bénéficie en effet d'avantages fiscaux en cas de retraits, au-delà de huit ans notamment, ainsi qu'en cas de décès.

Si l'épargnant attend huit ans, il peut retirer chaque année 4.600 euros, s'il est célibataire, ou 9.200 euros s'il est en couple soumis à imposition fiscale commune, sans acquitter d'impôt sur les gains générés. Adopter cette discipline, si le montant des gains encaissé le permet, est une opération intéressante pour profiter de cet abattement et "purger" ainsi ses plus-values. Il est alors possible de réinvestir ces sommes, de les transformer ainsi en capital et de réduire le montant des gains potentiellement imposables par la suite. Cette opération permet de générer des revenus réguliers tout en bénéficiant d'une fiscalité allégée.

La fiscalité du contrat d'assurance-vie devient en effet intéressante au-delà de huit ans. Les retraits sont alors soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 7,5%, plus 17,2% de prélèvements sociaux. Et l'assurance-vie bénéficie alors d'un abattement fiscal annuel. Si les primes sont inférieures à 150.000 euros (et sans limite si elles ont été versées avant le 26 septembre 2017), il est donc préférable d'effectuer un retrait sur son contrat d'assurance-vie que sur un PEA de moins de cinq ans.

Bénéficier de la fiscalité plus avantageuse du PEA

Le PEA est un moyen de faire fructifier un portefeuille boursier investi en valeurs françaises et en titres de sociétés européennes, ainsi qu'en parts de fonds (Sicav, FCP) investis à hauteur de 75% minimum en actions éligibles. Depuis 2018, les gains sur un PEA sont en effet taxés à la flat tax de 30%, prélèvements sociaux compris, en deçà de cinq ans de détention.

PEA, dans quels cas est-il possible d'effectuer des retraits non fiscalisés avant cinq ans?

Il existe certains cas où effectuer des retraits sur un PEA avant cinq ans, sans acquitter la flat tax de 30%, est réalisable. Il est ainsi possible de faire de retraits non fiscalisés si les sommes sont affectées à la création ou à la reprise d'une entreprise dans les trois mois, ou si elles sont retirées en cas de licenciement, d'invalidité, de mise à la retraite anticipée ou en cas de retrait de titres d'une société en liquidation judiciaire. Dans ces différents cas, le PEA n'est pas non plus clôturé.

Une fiscalité comparable entre assurance-vie et PEA de moins cinq ans

Si les versements ont été effectués après le 26 septembre 2017 et que la fraction de primes dépasse 150.000 euros, un retrait sur un contrat d'assurance-vie de plus de huit ans est soumis à la flat tax. Sa fiscalité est donc équivalente à celle d'un retrait sur un PEA de moins de cinq ans. Mais l'assurance-vie présente l'avantage d'offrir un abattement annuel sur l'imposition des gains. Seconde bonne raison de privilégier les retraits sur l'assurance, sauf exception, les retraits sur un PEA de moins de cinq ans entraînent sa clôture.

En revanche, si contrat a moins de huit ans, et que les primes ont été versées avant le 26 septembre 2017, c'est le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) qui s'applique, auquel il faut ajouter les prélèvements sociaux de 17,2%. Les gains seront imposés au PFU de 35% si le contrat a moins de quatre ans. Il convient donc de rester vigilant en 2021 quant aux versements effectués en 2017. Le PFU s'élève encore à 15% entre quatre et huit ans de détention.

Cependant, il ne faut tirer parti de la fiscalité avantageuse du PEA que si le besoin de liquidités ne peut pas être comblé autrement. Mieux vaut en effet conserver son PEA et laisser ses avantages fiscaux se bonifier jusqu'à l'échéance de cinq ans.

Fiscalité des retraits sur un PEA de cinq ans et un contrat d'assurance-vie

Par exemple, sur 5.000 euros de gains, 1.500 euros seront ponctionnés sur un PEA de moins de cinq ans. La note fiscale s'élèvera à 2.160 euros pour un retrait sur un contrat d'assurance-vie de moins de quatre ans si les versements ont été faits avant le 26 septembre 2017, et elle s'élèvera à 1.610 euros entre quatre et huit ans de détention du contrat. En revanche, au-delà des huit ans, l'avantage va à l'assurance-vie, avec 99 euros prélevés seulement pour une personne seule.

Profiter de la fiscalité avantageuse du PEA au-delà de cinq ans

Faire des retraits sur son PEA de plus de cinq ans est la solution la plus avantageuse fiscalement, car les gains (plus-values et dividendes) sont alors exonérés d'impôt. Ils restent cependant soumis aux prélèvements sociaux des produits d'épargne à hauteur de 17,2%. Autre avantage, si le titulaire en liquide totalement les actifs et clôture son PEA, les pertes éventuellement constatées s'imputent sur les plus-values et profits de même nature au cours de la même année ou sur les dix années suivantes.

À noter

Les plus-values ou moins-values constatées à l'occasion de la clôture d'un PEA avant l'expiration de la 5e année peuvent donner lieu à compensation avec des plus-values ou moins-values de même nature réalisées au cours de la même année ou des dix années suivantes.

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer