1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les frais à prendre en compte en Bourse
Dernière mise à jour le : 25/10/2018

Natee K Jindakum/Shutterstock / Natee K Jindakum

Lorsque vous détenez un portefeuille boursier, différentes types de frais sont à prendre en compte. Ainsi, les transactions réalisées à l'achat comme à la vente et la conservation de vos titres chez votre intermédiaire financier peuvent générer des coûts.

Les frais de courtage en Bourse

Pour chaque transaction à l'achat comme à la vente, les intermédiaires financiers prélèvent des frais de courtage. Ces derniers peuvent être forfaitaires (un montant fixe), variables (un pourcentage) ou les deux (un montant fixe plus un pourcentage de la transaction). Dans la plupart des cas, les banques et les courtiers proposent plusieurs grilles tarifaires en fonction de la taille et de la fréquence des transactions. Il vous revient de trouver celle la plus adaptée à votre profil d'investisseur. Les frais de Bourse pour acheter ou vendre des actions sur des places étrangères sont en général plus élevés que pour les actions cotées en France. En cas d'inactivité sur une période d'un mois, des frais sont parfois prélevés.

Exemple

Un intermédiaire peut prélever 5 € pour une transaction inférieure à 1.000 € et 0,5 % au-delà. Pour un ordre de 800 €, vous payez 5 €, soit 0,625 % du montant de la transaction. Pour un ordre de 2.000 €, vous payez 10 €, soit 0,5 %.

A savoir

Les courtiers en ligne proposent des tarifs moins élevés que les banques de réseaux.

Les droits de garde en Bourse

Les droits de garde sont des frais annuels facturés par les intermédiaires financiers aux détenteurs de comptes-titres ou de Plan d'épargne en actions (PEA). Ils représentent leur rémunération pour la conservation des titres et les services liés à ces derniers (opérations sur titres, versements de dividendes...). Ces frais peuvent être liés au nombre de lignes détenues dans le portefeuille ou à sa valeur globale. Avec la dématérialisation des titres, les droits de garde sont de moins en moins justifiés. La plupart des courtiers en ligne n'en prélèvent pas.

A noter

Les droits de garde prélevés par votre intermédiaire financier pour des titres générant des revenus imposables au barème de l'Impôt sur le revenu sont déductibles de votre revenu imposable.

La Commission de Règlement différé

La Commission de Règlement différé (CRD) est du lorsque vous réalisez une transaction sur un compte-titres en utilisant le Service de Règlement différé (SRD). En effet, votre intermédiaire doit dans ce cas avancer des fonds (achat au SRD) ou emprunter des titres (vente à découvert au SRD), ce qui génère des frais. En cas d'achat et de revente dans la journée, aucune CRD n'est due.

Il est important de connaître les frais prélevés sur votre compte-titres ou sur votre PEA. Les grilles tarifaires proposées par les intermédiaires peuvent vous permettre d'identifier celle adaptée à votre profil d'investisseur.

Ne pas oublier la Taxe sur les Transactions financières

Cette taxe, dont le taux est de 0,30 %, s'applique à tout achat d'action de société française cotée à Paris et dont la capitalisation est supérieure à 1 milliards €. Toutefois, vous n'en êtes redevable qu'en cas de transfert réel de propriété. Ainsi, un achat suivi d'une revente dans la même séance boursière n'est pas concerné. De même, les opérations au Service de Règlement Différé (SRD) sont exonérées.

Calculez votre épargne sur un CSL

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer