1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Service de Règlement Différé (SRD): fonctionnement et avantages
Dernière mise à jour le : 15/02/2019

Dutourdumonde Photography/Shutterstock / Dutourdumonde Photography

Le Service de Règlement Différé (SRD) permet d'opérer à crédit sur le marché boursier parisien. Il offre à la fois un effet de levier et la possibilité de vendre un titre à découvert. Il s'agit d'un service payant ne portant pas sur toutes les valeurs de la cote.

Le principe du Service de Règlement différé

A la Bourse de Paris, l'investisseur doit, par défaut, payer ses achats de titres au comptant. Ainsi, il doit disposer de l'intégralité des fonds nécessaires au moment de son passage d'ordre. Néanmoins, il est possible, pour les valeurs les plus importantes en termes de capitalisation, de bénéficier d'un Service de Règlement Différé (SRD) et donc d'opérer à crédit. Ce service nécessite le paiement d'une Commission de Règlement Différé (CRD).

A savoir

Le SRD n'est pas autorisé dans un Plan d'Epargne en Actions (PEA).

Le SRD offre un effet de levier

Pour être autorisé à utiliser le SRD, vous devez détenir des liquidités ou des actifs en portefeuille. Ces derniers représentent une garantie pour votre intermédiaire financier en cas de perte sur vos placements à crédit. Le taux de couverture demandé est plus ou moins élevé selon la nature des actifs détenus. Cela qui permet d'investir avec un effet de levier plus ou moins important:

Taux de couverture offert par les différents types d'actifs
Actifs Taux de couverture Effets de levier
Liquidités ou OPCVM monétaires 20% 5
Obligations ou OPCVM obligataires 25% 4
Actions européennes ou OPCVM d'actions 40% 2,5

Exemple

Vous possédez sur votre compte-titres 5.000 € de liquidités, 8.000 € d'obligations et 4.000 € d'actions européennes pour un total de 17.000 €. Ces lignes vous permettent d'investir jusqu'à 67.000 € au SRD (5 x 5.000 + 4 x 8.000 + 2,5 x 4.000). L'effet de levier maximal est donc de 3,94 (67.000 / 17.000) sur votre compte.

La vente à découvert pour anticiper la baisse d'un titre

Outre l'effet de levier, le SRD permet d'utiliser la vente à découvert. Cette dernière consiste à emprunter un titre à un intermédiaire financier pour le vendre sur le marché puis le racheter à une date ultérieure. La vente à découvert est bénéficiaire si le titre baisse entre la date de vente et celle de son rachat.

Exemple

Vous anticipez la baisse de la valeur TCY. Vous vendez donc 100 titres à 50 €, ce qui représente une vente à découvert de 5.000 € au SRD. Le titre recule de 20% à 40 €. Vous décidez de racheter votre position pour 4.000 €. Votre gain s'élève à 1.000 €.

Les valeurs éligibles au SRD

Les valeurs cotées sur Euronext Paris peuvent être éligibles au SRD ou au SRD «Long seulement» (dans ce cas, elles ne peuvent pas être vendues à découvert). Les premières doivent afficher une capitalisation supérieure à 1 Md €, les secondes des volumes d'échanges quotidiens supérieurs à 100.000 €.

Le mois boursier et les choix possibles

Le crédit offert par le SRD a une date d'échéance: le dernier jour du mois boursier (lequel est différent du mois calendaire), appelé «le jour de liquidation». A cette date, plusieurs situations peuvent se présenter:

  • Vous avez effectué des opérations à crédit pendant le mois boursier et avez soldé toutes vos positions (à l'achat comme à la vente). Vous êtes crédité du solde de liquidation (positif en cas de gain, négatif en cas de perte).
  • Vous avez acheté des titres pendant le mois boursier sans les revendre. Vous pouvez «lever» vos titres (vous payez les sommes dues) ou «proroger» votre position (vous prolongez le crédit en payant des frais).
  • Vous avez vendu des titres à découvert pendant le mois boursier sans les racheter. Vous êtes obligé de «proroger» votre position.

A noter

Lorsque vous «prorogez» votre position, un solde de liquidation est calculé. Si la position est perdante, la moins-value est retranchée de vos liquidités. Si elle est gagnante, la plus-value s'ajoute à vos liquidités.

 Le SRD permet l'achat ou la vente d'actions à crédit. Cependant, ce service a une date d'échéance et un coût. En fin de mois boursier, vous devez solder vos positions ou les «proroger».

Calculez votre épargne sur un CSL

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer