Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La dépendance: un risque plutôt féminin?
Dernière mise à jour le : 29/10/2021

Les femmes vivant plus longtemps que les hommes, sont davantage sujettes à un risque de dépendance crédit photo : Rawpixel.com/Shutterstock / Rawpixel.com

Les femmes vivant plus longtemps que les hommes, sont davantage sujettes à un risque de dépendance crédit photo : Rawpixel.com/Shutterstock / Rawpixel.com

Les femmes vivant plus longtemps que les hommes, sont davantage sujettes à un risque de dépendance. Selon l’Insee, leur espérance de vie est de 85,1 ans contre 79,1 ans pour les hommes (étude publiée en 2021). Les femmes ayant atteint l'âge de 65 ans en bonne santé disposent d’une espérance de vie moyenne de 23,2 années, et de seulement 11,2 années sans incapacité. Dès lors comment faire pour se protéger ?

Sommaire:

  • Souscrire à une option dépendance dans son contrat d’assurance-vie.
  • Privilégier une assurance dépendance
  • Et la prévention dans tout ça?

Les chiffres en matière de dépendance sont alarmants. A partir de 65 ans, selon l’Ined (Institut national des études démographiques), les femmes disposeraient en moyenne d’une espérance de vie de 11,2 ans en bonne santé et, par la suite, pendant en moyenne une douzaine d’années, elles vivraient avec une incapacité. Celle-ci pourrait être plus ou moins invalidante.

Une fois l’âge de la retraite atteint, la probabilité pour les femmes de vivre seule est élevée: selon l’Insee, 55 % des femmes de 80 ans et plus vivent seules, contre seulement 20 % des hommes. La problématique de la prise en charge de la dépendance est donc cruciale pour les femmes. Si elles sont peu nombreuses à s’en préoccuper, elles disposent d’un certain nombre d’outils pour les y aider.

Souscrire à une option dépendance dans son contrat d’assurance-vie.

Les femmes peuvent souscrire à une option dépendance dans le cadre de leur contrat d’assurance-vie . Cette option existe dans les contrats prévoyant une sortie en rente viagère et est activable à tout moment par le souscripteur. En cas de dépendance, la rente touchée est majorée (en général doublée).

Autre point positif, si cette option n’est pas activée, le capital épargné sur l’assurance-vie sera, en cas de décès, transmis aux bénéficiaires. Les cotisations ne se font pas ainsi à fonds perdus si la situation de dépendance n’intervient pas. Le coût dépend du type de contrats. Il faut donc bien se renseigner avant de souscrire.

Privilégier une assurance dépendance

Il est également possible de souscrire à une assurance spécifique pour la dépendance . Toutes les compagnies d’assurance proposent ce type de contrats. En échange d’une cotisation mensuelle un capital ou une rente est versé en cas de dépendance.

Le souscripteur peut opter pour un contrat le protégeant en cas de dépendance partielle ou en cas de dépendance totale. Il peut choisir différents niveaux de rente de 100 euros par mois à 3000 euros. Le coût mensuel d’une maison de retraite est en moyenne de 2000 euros par mois. A titre d’exemple, si l’intéressée souscrit à une assurance dépendance à 60 ans, pour une rente mensuelle d’environ 600 euros, il lui faut payer entre 40 et 50 euros de cotisation mensuelle.

A savoir

L’assurance dépendance peut s’ajouter à l’APA (l’allocation pour la perte d’autonomie ).

Et la prévention dans tout ça?

Le mieux pour éviter les risques liés à la dépendance est encore de vieillir en bonne santé. Les mutuelles proposent d’ailleurs de plus en plus d’accompagnements en termes de prévention. Elles prévoient des rendez-vous pour des bilans de santé en plus des examens de dépistage prévus par la Sécurité sociale.

Elles intègrent aussi dans leur prise en charge des «dépenses dites de bien être» dont l’objectif est notamment de diminuer le stress. Enfin et surtout, les femmes doivent éviter les conduites à risque comme l’alcool ou le tabac dont les ravages, compte tenu de leur métabolisme, sont encore plus forts sur elles que sur les hommes.

Bien vieillir ça se prépare, à travers des produits financiers qui permettront de faire face à une situation de dépendance le moment venu, mais aussi en prenant soin de soi.

Annonces immobilières