Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

L’assurance-vie sans risque ne rapporte plus. Attention aux arnaques
Dernière mise à jour le : 21/06/2021

Avec des taux d’intérêt négatifs, il est impossible d’afficher une performance positive significative sans prise de risque crédit photo : Shutterstock

Avec des taux d’intérêt négatifs, il est impossible d’afficher une performance positive significative sans prise de risque crédit photo : Shutterstock

Comme nombre de particuliers, vous êtes sans doute déconcerté par la baisse de rentabilité de la poche en euros de votre contrat d’assurance-vie. Très probablement, vous avez été sollicité ou vu des publicités pour des placements divers et variés, sans risque, liquides et affichant une rémunération avantageuse. Attention, vous êtes sans aucun doute en présence d’une arnaque. Faites plus particulièrement attention aux placements investis dans des supports “alternatifs”.

Sommaire:

  • Assurance-vie: la baisse du fonds en euros a créé un manque
  • Une aversion pour le risque et un manque de connaissances
  • Placement sans risque et rémunérateur: entre arnaques et faux-semblants
  • L’inventaire à la Prévert des placements miracles qui n’en sont pas
  • Offre de placement: les précautions à prendre

Assurance-vie: la baisse du fonds en euros a créé un manque

Depuis quelques années, l’assurance-vie a perdu de sa superbe. Soyons clairs, cette enveloppe reste incontournable, par exemple sur le plan successoral où elle est sans égale. Son cadre fiscal demeure également très attractif pour des possibilités de placements n’ayant de cesse de se diversifier.

En fait, c’est spécifiquement la baisse de la rémunération du fonds en euros qui pose problème. Certes, il ne s’agit que d’un élément de ce placement. Mais il est central. En effet, pour beaucoup d’investisseurs, l’assurance-vie se résume tout bonnement à ce placement garanti.

À noter

Selon les données fournies par la Fédération Française de l’Assurance (FFA), le rendement moyen des fonds en euros est ressorti à +1,3% en 2020. Corrigée de l’inflation, sa rémunération s’élève à +0,8% (hors fiscalité). À titre de comparaison, les fonds en euros rapportaient +3,5% (hors fiscalité) en 2009, une fois l’inflation retranchée. Soit près de quatre fois plus...

Une aversion pour le risque et un manque de connaissances

Peu enclins à prendre des risques sur les unités de compte de leur assurance-vie, beaucoup d’investisseurs cherchent à retrouver une sorte d’équivalent aux fonds en euros, alliant sécurité, rendement élevé et liquidité. Or, c’est devenu une mission totalement impossible depuis que la Banque Centrale Européenne (BCE) a réduit les taux à zéro. Par conséquent, les produits répondant à ces caractéristiques affichent une rentabilité nulle voire négative, avant même la prise en compte de l’inflation.

Nombre d’escrocs ont identifié cette demande. Ils profitent des lacunes de beaucoup d’épargnants dans ces domaines. Et ils surfent sur le mécontentement de ceux n’acceptant pas de se faire spolier par une politique monétaire dont la conséquence est d’“euthanasier les rentiers”.

À savoir

La dernière Enquête sur l’éducation financière du public en France (2020), conduite par le cabinet Audirep pour le compte de la Banque de France, témoigne du manque de connaissances des ménages en matière de finance élémentaire. Quand ils sont interrogés sur le niveau à partir duquel une promesse de rendement pour un placement sûr et liquide est trop belle pour être vraie, 16% des Français ne savent pas répondre et 31% des personnes interrogées ne deviennent méfiantes qu’à partir de +5% par an.

Placement sans risque et rémunérateur: entre arnaques et faux-semblants

Les sollicitations auxquelles les particuliers sont soumis se sont multipliées. Certaines sont clairement des escroqueries: vous risquez de ne plus revoir un centime de votre investissement. D’autres, plus subtiles, laissent croire que votre investissement, bien réel, est sans risque alors que ce n’est pas le cas. La rentabilité est présentée comme sûre alors qu’elle ne l’est pas.

Vous pouvez être sollicité par téléphone ou par e-mail. Par ailleurs, le développement des réseaux sociaux donne une visibilité sans pareille à ces petites et grandes arnaques. Les centrales gérant les publicités laissent passer des annonces trompeuses et malhonnêtes sur de nombreux sites Internet de référence. Pour certains particuliers, il est difficile de faire la part des choses.

L’inventaire à la Prévert des placements miracles qui n’en sont pas

Sous l’apparence de “bons plans” réservés à une clientèle choisie, ces escrocs d’un nouveau genre promettent des rendements intéressants, sans être pour autant astronomiques. Proposer +6%, +5% ou +4% de rendement par an pour un placement sans risque n’éveille pas nécessairement les soupçons des épargnants. Et pourtant...

Les thèmes d’investissement prisés par ces escrocs ou intermédiaires malhonnêtes semblent sans limites. Parmi ceux-ci, citons:

À noter

Tous les placements mentionnés ci-dessus ne sont pas des escroqueries, loin de là. Mais les escrocs ou intermédiaires peu scrupuleux pullulent dans ces domaines.

Offre de placement: les précautions à prendre

La première des précautions est de ne pas croire aux promesses trop belles. Gardez en mémoire qu’aucun produit financier ne permet d’obtenir des rendements élevés sans risque, particulièrement à court terme. De tels produits n’existent pas, même pour les personnes les plus fortunées et les plus introduites.

Mais il n’est pas toujours facile d’être vigilant face à de beaux parleurs au discours bien rodé. Ou de mettre en doute un proche vous faisant, en toute bonne foi, la promotion d’un placement “sûr”. Donc pour éviter les désagréments, vous devez impérativement prendre un certain nombre de précautions:

  • Vérifiez que l’organisme vous sollicitant est agréé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et que le placement proposé l’est lui aussi en interrogeant le site de l’AMF (annuaire Regafi). Si vous avez affaire à un Conseiller en Investissement Financier (CIF), c’est cette fois le registre de l’Orias qu’il vous faudra consulter.
  • Opérez autant de vérifications que possible pour déjouer les usurpations d’identité.
  • Ne vous précipitez pas, prenez le temps de la réflexion, ne signez rien à la va-vite.
  • Ne versez aucune somme d’argent avant d’avoir fait toutes les vérifications qui s’imposent.
  • Cessez toute démarche avec des conseillers trop insistants.

La liste noire de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF)

L’AMF veille à la protection de l’épargne, à l’information des investisseurs et au bon fonctionnement des marchés financiers. Dans ce cadre, elle tient à jour quatre listes noires des intermédiaires et sites à éviter: Options binaires, Biens divers, Forex et Crypto actifs. Les escrocs ayant souvent un temps d’avance, le fait que l’intermédiaire sur lequel vous vous questionnez ne soit pas montré du doigt par l’AMF ne signifie pas qu’il soit honnête.

Annonces immobilières