1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Désigner un mandataire successoral à effet posthume
Dernière mise à jour le : 14/05/2019

Nong Mars/Shutterstock / Nong Mars

De votre vivant et sous certaines conditions, vous pouvez désigner un mandataire successoral à effet posthume. A votre décès, ce dernier sera chargé de gérer vos biens pour le compte de vos héritiers. Il devra également leur rendre des comptes. La durée du mandat à effet posthume est limitée dans le temps.

La désignation d'un mandataire successoral doit être justifiée

Le mandataire successoral est une personne physique ou morale chargée d'administrer tout ou partie d'une succession dans l'intérêt d'un ou plusieurs des héritiers. Si vous souhaitez désigner de votre vivant un mandataire pour votre propre succession, il s'agit d'un mandataire à effet posthume. Dans ce cas, le mandat doit alors être justifié par un intérêt sérieux et légitime. Par exemple, vous pouvez vouloir protéger un héritier mineur ou un héritier majeur sous curatelle. Ou bien parce que la gestion de votre patrimoine requiert des compétences particulières.

A savoir

Il est possible de nommer plusieurs mandataires.

Il convient de respecter une certaine procédure pour désigner le mandataire

Le mandat à effet posthume doit être donné sous la forme d'un acte authentique, c'est-à-dire établi devant un notaire. Son coût s'élève à environ 300 €. En outre, il doit être accepté par le mandataire avant le décès du mandant. Dans le cas contraire, l'acte n'est pas valide.

Pour s'assurer de l'indépendance du mandataire, il est recommandé de choisir une personne de confiance, de préférence sans liens familiaux ou professionnels avec les héritiers. Malgré tout, un héritier peut être mandataire. Il est également possible de nommer un notaire. Toutefois, le notaire mandataire ne pourra pas être celui chargé de la succession par la suite.

Pendant une durée limitée, le mandataire a des pouvoirs et des obligations

Par défaut, un mandataire à effet posthume est désigné pour une durée de deux ans. En cas d'inaptitude d'un ou des héritiers, de leur bas âge, ou encore de la nécessité de gérer des biens professionnels, le mandat peut durer cinq ans. Au-delà, un juge peut prendre la décision de proroger le mandat.

Chaque année et en fin de mandat, le mandataire doit rendre compte de sa gestion et informer les héritiers de ses décisions. S'il ne le fait pas, ces derniers peuvent demander sa révocation auprès d'un juge.

Le mandat à effet posthume peut prendre fin avant son terme si tous les biens de la succession ont été vendus ou si un mandat conventionnel a été signé entre les héritiers et le mandataire à effet posthume. Ce dernier peut également choisir de renoncer.

A noter

Le mandataire n'est pas rémunéré sauf si vous avez souhaité inclure une clause spécifique dans le mandat. Dans ce cas, les sommes versées sont déductibles de l'actif successoral dans une certaine limite.

Il est possible de désigner un mandataire successoral à effet posthume chargé d'administrer tout ou partie de votre succession. Pour cela, il convient de faire appel à un notaire.

Prévoyance

Retrouvez le simulateur de prévoyance Boursorama, l'outil parfait pour la simulation et le calcul de votre prévoyance.

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer