Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Crédit immobilier: définissez votre budget
Dernière mise à jour le : 25/02/2019

Crédit immobilier: définissez votre budget (Crédit photo: Pexels)

Vous souhaitez déposer une demande de prêt immobilier ? Avant d'y procéder, il est important de bien savoir ce que va vous demander le banquier et quel sera votre marge de négociation.

Crédit immobilier: préparez votre demande de prêt immobilier

Première étape, faites le point sur votre apport personnel. Les banques exigent généralement qu'au moins 10 % de l'opération soit financés sur vos deniers personnels (épargne personnelle, capital issu d'un héritage ou d'une autre vente, participation et intéressement...). Faites également le point sur le montant que vous serez capable d'affecter au remboursement de l'emprunt contracté. Vos échéances mensuelles ne devront pas dépasser le tiers de vos revenus nets de charges, un peu plus si vous avez des revenus importants.

Crédit immobilier: faites jouer la concurrence

Votre banquier n'est peut-être pas le mieux placé pour vous proposer l'offre de crédit la plus intéressante du marché. Pour décrocher un très bon taux d'intérêt, faite jouer la concurrence, la politique de crédit étant très variable d'un établissement financier à l'autre. Vous pouvez faire appel à un courtier en prêts. Il comparera les offres de crédit des banques à votre place et vous présentera les meilleures d'entre elles. Surtout, ne vous focalisez pas uniquement sur le taux proposé. D'autres leviers permettent de faire baisser le coût du crédit, notamment l'assurance-emprunteur, les frais de dossiers, l'indemnité de remboursement anticipé ou les garanties de remboursement.

Crédit immobilier: choisissez votre assurance emprunteur

Au moment de souscrire votre prêt immobilier, la banque vous demande généralement de souscrire une assurance décès-invalidité. Elle vous propose un contrat de groupe préalablement négocié par elle avec une compagnie d'assurances. Ces contrats de groupe sont souvent coûteux. Il peut donc être avantageux de passer par une assurance individuelle. Si le contrat présente un niveau de garantie équivalent à celui proposé par la banque, cette dernière ne peut pas s'opposer à votre demande de délégation d'assurance.

Crédit immobilier: pensez aux charges et aux impôts

Pour vérifier que le bien que vous convoitez entre dans votre budget, ne retenez pas que son prix de vente. Intégrez les frais (charges de copropriété, dépenses de travaux, impôts locaux...) que vous aurez à supporter de manière récurrente en tant que propriétaire. Si vous achetez un appartement dans un immeuble, vérifiez la situation financière de la copropriété en consultant l'état daté que doit vous remettre le syndic. Si vous achetez loin du centre-ville, pensez au surcoût qui en résultera en matière de transport. Par ailleurs, ne négligez pas les droits d'enregistrement dus à l'administration fiscale en plus des honoraires du notaire chargé de la vente. Ils s'élèvent actuellement à 5,80 % dans la plupart des départements et à 5,09 % dans l'Indre, l'Isère, le Morbihan et à Mayotte. Les biens neufs vendus par un professionnel bénéficient de droits d'enregistrement réduits à 0,715 % mais ils sont soumis à la TVA au taux de 20 %.

En savoir plus

Calculez le montant votre crédit immobilier

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer