Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Paiements plus verts : 3 axes pour y parvenir en magasin et en ligne
information fournie par BoursoBank 15/06/2024 à 18:00

(Crédits photo : Adobe Stock - Le smartphone, moyen de paiement nettement plus vert que les espèces)

(Crédits photo : Adobe Stock - Le smartphone, moyen de paiement nettement plus vert que les espèces)

On se doutait que les paiements en liquide, pièces et billets, avaient une empreinte carbone plus élevée que les moyens de paiement électroniques. Une étude récente commandée par Worldline confirme cette hypothèse. Quels sont les chiffres associés à l'utilisation de chaque moyen de paiement ? Comment accélérer les usages bancaires les plus vertueux ? Retrouvez une synthèse de ce rapport présentant les leviers d'actions à notre disposition.

Pour un meilleur bilan carbone en magasin : moins de cash et plus de paiements numériques

Même si le périmètre de l'étude récente publiée par Worldline (1) a été la Belgique, une extrapolation des résultats aux autres pays européens semble cohérente, compte tenu de systèmes de paiement et de monnaies (fiduciaire et scripturale) assez équivalents.

Le saviez-vous ? Une seule transaction réglée en magasin avec des espèces génère 36,8 g de CO2e (équivalent CO2), alors qu'un paiement physique en carte bancaire n'émet que 2,45 g.
Pour comparer l'empreinte carbone de ces deux moyens de paiement, voici les processus pris en compte pour le calcul de leurs émissions respectives :

À noter : le nombre moyen de paiements pour un même retrait a été fixé à 7, afin d'étaler l'impact environnemental de chaque règlement en espèces . Est exclue des calculs l'organisation dédiée chez les commerçants pour sécuriser et récolter les fonds encaissés en espèces.

  • Energie nécessaire à l'équipement global du point de retrait final , à savoir fourniture d'un coffre-fort, d'un PC, d'un écran, dans un bâtiment adapté avec des installations spécifiques (2,8 g). Ce dernier chiffre, même pris isolément sans la partie précédente "transport et infrastructure", reste 14,2% plus important que celui des émissions directement induites par une transaction électronique en magasin.

Les commerçants peuvent aller plus loin en matière de moyens de paiement écoresponsables

En faisant respecter strictement la réglementation sur la fin du ticket de caisse obligatoire en vigueur en France depuis le 1er août 2023 , chaque commerçant peut à son échelle contribuer à réduire significativement les émissions carbone par transaction (enjeu : 1,03 g de CO2e).

De plus, en remplaçant sur son point de vente son terminal de paiement classique par un smartphone plus sobre, l'abaissement du niveau d'émissions de CO2 pourrait les ramener à 0,74 g (contre 2,45 g de CO2e pour les transactions électroniques actuelles), ce qui correspond à la part imputable aux deux appareils connectés et sollicités lors de chaque transaction commerciale (client et vendeur).

A savoir

Connaissez-vous le programme "Fit for 55" ?

Il s'agit d'une série de 12 propositions législatives publiées par la Commission européenne le 14 juillet 2021, visant à réduire de 55% les émissions nettes de gaz à effet de serre d'ici à 2030 (base initiale de comparaison : 1990). Suite à plusieurs révisions appliquées à ce règlement, l'objectif actualisé de réduction des émissions de GES (gaz à effet de serre) est de 47,5% pour la France à l'horizon 2030 (base de comparaison : niveau observé en 2005) (2).

Achats en ligne : quelle solution de paiement... et de décarbonation ?

La fin du support physique de la carte bancaire semble également être le geste vertueux par excellence notamment lors des paiements en ligne: avec la suppression du plastique utilisé pour sa fabrication et de l'envoi par courrier de la carte au domicile de son propriétaire, les bénéfices pour la planète sont facilement mesurables.

En effet, la carte virtuelle présente des avantages bien réels pour l'environnement. Une hausse générale de son adoption aurait un impact sensible sur la baisse des émissions carbone de chaque achat en ligne : 0,81 g de CO2e attendu du fait de cartes 100% dématérialisées (vs 2,99 g de CO2e actuellement hors processus d'authentification très énergivore propre à la Belgique).

Le bilan carbone des espèces affiche clairement une moins bonne note que les autres moyens de paiement. La digitalisation constitue une marge de progression avec le recours aux smartphones et cartes virtuelles, la fin des tickets imprimés en magasin et les paiements en ligne. Ce triptyque aidera le secteur à relever les enjeux ambitieux qui s'imposent à lui.

Je découvre toutes les cartes BoursoBank qui existent en version dématérialisée

Poursuivre la lecture

À partir de cet été, devenez consomm'acteur en pensant davantage à la planète
Paiement par chèque ou carte bancaire : qu'est-ce qui est le mieux pour la planète ?
Comment avoir une approche durable et écoresponsable avec son smartphone ?


(1) https://worldline.com/content/dam/worldline/global/documents/press-releases/2024/notes-aux-redacteurs-worldline-confirme-que-les-transactions-lectroniques-sont-plus-cologiques-que-le-cash-d-apres-une-etude-realisee-en-belgique.pdf
(2 https://www.horizon-europe.gouv.fr/fit-55-adoption-des-nouveaux-objectifs-climat-energie-europeens-pour-2030-36213

DECOUVREZ LA BANQUE AU QUOTIDIEN CHEZ BOURSOBANK

Connaissez-vous toutes les facettes de la Banque au quotidien chez BoursoBank ?

Chez BoursoBank, vous réalisez vos opérations bancaires courantes en toute simplicité grâce à un Espace Client qui vous laisse choisir en autonomie parmi une gamme complète de 45 produits et 1.000 fonctionnalités gratuites et disponibles en temps réel. En plus des moyens de paiement, des assurances à petits prix et des bons plans négociés auprès d’enseignes partenaires sont réservés aux clients. Le tout accessible sur l’application mobile pour une navigation facilitée et une efficacité accrue de toutes les transactions.
Le point commun de toutes les activités de la banque au quotidien ? Des économies qui peuvent atteindre 251 euros par an sur les frais bancaires. C’est pourquoi BoursoBank est désignée banque la moins chère depuis 16 ans (1). (1) De nouveau classée banque la moins chère respectivement sur les profils «Jeune actif», «Cadre», «Cadre supérieur» et «Employé» et exæquo sur les profils «Jeune inactif», et «L'adepte du 100% mobile», selon une enquête réalisée par Le Monde / Panorabanques.com - publiée le 12/12/2023.

Ségolène  Marquier
Ségolène  Marquier

Ségolène Marquier

Boursorama

rédactrice web

https://www.boursobank.com

4 commentaires

  • 26 juin 08:15

    Juste un pretexte pour viré le cash


Signaler le commentaire

Fermer