Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

FMI: pourquoi l'industrie automobile risque de caler
information fournie par Le Point16/10/2019 à 02:13

Les grands constructeurs automobiles entrent dans une zone de turbulence. Dans un rapport publié mardi sur l'économie mondiale, le Fonds Monétaire International analyse les défis que l'industrie automobile mondiale va devoir relever dans les années qui viennent, parmi lesquels sa "décarbonisation".5,7 % du PIB mondialPour la première fois depuis la crise financière de 2008-2009, l'industrie automobile mondiale s'est repliée en 2018, contribuant substantiellement au ralentissement mondial. Et les perspectives à court terme "demeurent médiocres, les efforts pour rendre propres les transports "posant un défi fondamental", prévient le Fonds. L'industrie automobile, qui pèse 5,7 % du PIB de la planète et 8 % des échanges de marchandises, s'est contractée de 1,7 % l'année dernière, en nombre de véhicules produits, affirme le FMI.En Chine, premier marché automobile mondial, les ventes de voitures sont tombées dans le rouge pour la première fois depuis plus de vingt ans, reculant de 3 %. Le repli est aussi important en Allemagne, en Italie et au Royaume Uni. Aux Etats-Unis, les ventes ont continué d'augmenter mais légèrement. Reflet de ces mauvaises performances, les titres des 14 plus grands constructeurs ont chuté de 28 % en moyenne, note le FMI. La contraction de la production automobile mondiale a directement supprimé 0,04 point de pourcentage du PIB mondial en 2018 tandis que les exportations automobiles des mêmes grands constructeurs ont...

0 commentaire