Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Le debrief du 13 septembre : le CAC 40 progresse sans conviction

information fournie par Boursorama13/09/2021 à 18:13

Le CAC 40 commence la semaine sur une progression de 0,2% vers les 6.677 points et 2,8 milliards d'euros échangés mais il faut bien se l'avouer on patine un peu dans la semoule depuis deux semaines et il flotte désormais comme un parfum d'attentisme à Paris. 

Et de fait, aux Etats-Unis aussi, on ne sait plus trop si on a envie d'avancer. Après une belle ouverture, le Dow Jones a ralenti pour gagner 0,8%% à 17h45 vers les 34.870 points alors que le Nasdaq est lui passé dans le rouge : -0,4% vers les 15.061 points
A noter qu' Apple (+0,7%) reprend du terrain après sa chute de 3,3% vendredi liée au jugement d'un tribunal fédéral de Californie qui lui impose de permettre à des éditeurs d'applications de contourner les commissions importantes qu'il facture sur son App Store.

Valeurs en vue

Les valeurs pétrolières et parapétrolières étaient à l'honneur avec la progression de TechnipFMC et de CGG Vallourec en tête du SBF 120 et de TotalEnergies sur le CAC 40. Les prix du pétrole sont à un plus-haut depuis un mois (près de 73,50 dollars le baril pour le Brent) alors que la production américaine du Golfe du Mexique est toujours limitée par les dégâts causés par l'ouragan Ida. L'Opep a par ailleurs estimé que la demande mondiale de brut devrait dépasser son niveau d'avant la pandémie l'an prochain

Getlink avançait sur de bons rails (+2,4%) aujourd'hui et c'est sans doute un peu grâce à HSBC qui a relevé sa recommandation de «conserver» à «acheter» sur le titre et porté son objectif de cours de 14,80 à 15,25 euros.

A noter aussi l'ascension de 1,3% de Dassault Aviation. La Grèce a commandé six Rafale supplémentaires à la France, après une commande initiale de 18 appareils.

Valeurs en baisse

C'est un un Coup de Trafalgar pour Valneva. Le gouvernement britannique a "résilié" son contrat portant sur 100 millions de doses du candidat-vaccin développé par la biotech contre le Covid-19. Une grosse déception et une chute de plus de 40% pour le titre. Les autorités britanniques prétendent de plus que Valneva a manqué à ses obligations, ce que Valneva conteste vigoureusement", indique le laboratoire.

La biotech entraîne dans son sillage DBV Technologies

McPhy Energy et Sartorius Stedim se replient également

Sur le CAC 40, ce sont les valeurs du luxe qui sont à la peine à l'image de Kering, Hermès, LVMH

LG (redaction@boursorama.fr)


Valeurs associées

Euronext Paris +0.07%
Euronext Paris -5.02%

Vidéos les + vues