1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 8 novembre : le CAC 40 fait une pause à l'issue d'une belle semaine

Boursorama08/11/2019 à 17:34

Après cinq séances de hausses qui l'ont vu passer de 5730 à plus de 5890 points, le CAC 40 s'est offert une petite pause. Il finit la séance en repli de 0,02%, à 5889,70 points mais gagne encore 2,22% sur la semaine

C'est aussi un peu le statu quo sur le marchés US avec un Dow Jones en repli de 0,3% et un Nasdaq en progrès de 0,12% vers 17h40, les investisseurs s'interrogeant notamment sur les dernières déclarations de Peter Navarro indiquant que l'administration Trump pourrait repousser l'imposition de tarifs douaniers sur des biens chinois, notamment électroniques, prévus le 15 décembre, mais qu'elle n'était pas prête à revenir sur les tarifs existants. A signaler quand même sur le marché américain la hausse de 3,8%% de Walt Disney grâce à de bons chiffres trimestriels.

On va commencer par les principaux replis sur le marché français et notamment celles de deux bancaires : Natixis lanterne rouge du SBF 120 malgré des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu avec notamment un résultat net de 415 millions d'euros en hausse de 16% mais les prises de bénéfices l'ont emporté. Dans le même temps, Kepler Cheuvreux est passé de conserver à alléger sur le titre à cause "d'une valorisation désormais difficile à justifier".

Autre banque lanterne rouge mais du CAC 40 cette fois-ci : Crédit Agricole. Le résultat net part du groupe grimpe de 8,9% au 3e trimestre à 1,2 milliard d'euros, dépassant ainsi de 6% le consensus. Mais l'activité dans la banque de détail a déçu avec un résultat net part du groupe en repli de 1,4%.

C'est rouge aussi pour Euronext malgré l'annonce d'un résultat net en progrès de 26% au 3e trimestre à 63,5 millions. En revanche, son directeur général Stéphane Boujnah a refroidi les veilleités spéculatives de certains investisseurs, en démentant discuter d'une fusion avec la Bourse espagnole ou tout autre opérateur européen.

Spie est également pénalisé à cause d'une croissance organique qui a ralenti à 2% au 3e trimestre. Le groupe a néanmoins confirmé ses objectifs 2019.

Côté hausses, Rubis a brillé aujourd'hui grâce à un chiffre d'affaire en croissance de 28% au troisième trimestre, à 1,43 milliard d'euros. 

Derrière on retrouve Ingenico et GTT

A noter enfin la forte hausse de AB Science sur le SRD après des résultats de phase III positifs pour le masitinib dans l'asthme sévère.

Pas de Debrief Bourse lundi, on se retrouve mardi pour commenter l'actualité boursière

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer