Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Le debrief Bourse du 27 septembre : le CAC 40 débute sur une hausse prudente

information fournie par Boursorama27/09/2021 à 18:24

Le CAC 40 commence cette semaine sur une note positive mais la hausse plutôt franche ce matin s'est étiolée progressivement et notre indice français finit sur un timide +0,19% vers les 6651 points, avec tout de même près de 3,9 milliards d'euros échangés sur la séance.

Les investisseurs ont pris acte du résultat des élections allemandes. Vainqueur d'une courte tête, le SPD (le Parti social-démocrate allemand) va entamer les discussions avec les Verts les libéraux-démocrates du FDP pour tenter de former une majorité viable mais ça pourrait prendre du temps...

Aux Etats-Unis, on a une évolution contrastée à 17h45 le Dow Jones gagne 0,42%  vers les 34.945 points alors que le Nasdaq se replie de 0,6% vers les 14.956 points. Le secteur technologique est pénalisé par la hausse des taux sur les bons du Trésor à 10 ans qui ont grimpé à 1,51%, juste après la publication de commandes de biens durables bien plus fortes que prévu en août aux États-Unis

Valeurs en hausse

JCDecaux termine en tête du SBF 120 devant la foncière Unibail-Rodamco-Westfield.

Derrière en formation serrée, la levée progressives des restrictions Covid par le Royaume-Uni et les Etats-Unis continuent à porter le secteur du tourisme à l'image d'ADP, Air France-KLM ou encore Vinci qui exploite notamment plusieurs aéroports.

Autre secteur bien orienté, les valeurs parapétrolières comme TechnipFMC, CGG ou encore TotalEnergies alors que le Brent s'échange désormais à plu de 79,50 dollars !

Et puis sur le CAC 40, c'est une belle journée aussi pour les valeurs bancaires qui progressent avec les taux, à l'image de Crédit Agricole, Société Générale ou BNP Paribas.

Valeurs en baisse

On retrouve des prises de bénéfices sur le diagnostic et la bio-analyse avec Biomérieux (5 séances de baisse) et Eurofins Scientific qui décidément connaît une arrivée douloureuse dans le CAC 40 avec, lui 4 séances de baisses consécutives. L'équipementier pour l'industrie biopharmaceutique Sartorius Stdeim complète le trio des plus forts replis du SBF 120 il grimpe malgré tout encore de plus de 67% depuis le début de l'année

Sur le CAC 40, en plus d'Eurofins, on retrouve Teleperformance, Dassault Systèmes et Hermès

A noter enfin le repli de Plastic Omnium (-3,49%) . L'équipementier automobile a lancé un avertissement sur ses résultats de l'année 2021 afin de tenir compte de l'accélération de la crise des semi-conducteurs.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues