Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les mesures à prendre si votre compte bancaire est piraté
Dernière mise à jour le : 09/07/2020

crédit photo : Andrey_Popov/Shutterstock / Andrey_Popov

crédit photo : Andrey_Popov/Shutterstock / Andrey_Popov

Si vous constatez des opérations anormales sur votre compte bancaire, vous êtes peut-être victime d’un piratage. Dans ce cas, il est recommandé de contacter immédiatement votre banque et de contester les débits frauduleux. La banque est tenue de vous rembourser.

Contacter immédiatement votre banque

Si vous constatez des débits ou mouvements anormaux sur votre compte bancaire, il faut immédiatement contacter votre banque. En cas de doute sur une opération, elle peut vous renseigner et vous aider à vérifier son authenticité. Ainsi, n’hésitez pas à demander l’identité du créancier (celui-ci n’est pas toujours facilement identifiable sur votre relevé de compte ), la date et l’heure exacte du paiement.

Vérifiez avec vos proches (conjoint, enfants...) si l’opération suspecte a été réalisée par l’un deux. Dans le cas contraire et si vous n’avez pas perdu votre carte bancaire , votre compte a probablement été piraté. De même, si les opérations se sont multipliées dans un délai très court, le piratage, c’est-à-dire l’utilisation frauduleuse de vos informations bancaires, fait peu de doute. Informez votre banque du problème pour bloquer les opérations en cours et à venir.

A noter

Il est important de consulter régulièrement vos relevés bancaires. Ainsi, en cas d’utilisation frauduleuse de votre compte, vous serez vite alerté.

Contester les opérations par courrier

Après avoir averti votre banque par téléphone, vous devez faire parvenir au directeur de votre agence bancaire une contestation écrite par Lettre Recommandée avec Accusé de Réception (LRAR). Dans ce courrier, réclamez le remboursement des sommes frauduleusement débitées et des frais éventuellement prélevés par votre banque (par exemple des agios liés à un découvert provoqué par le piratage).

Selon l’article L 133-18 du Code monétaire et financier, le remboursement doit être immédiat. En pratique, il ne doit pas prendre plus d’un mois. Si la banque refuse de réaliser le remboursement, elle doit apporter la preuve d’une fraude ou d’une négligence de votre part.

A savoir

Pour les opérations réalisées au sein de l’Union européenne, le délai de contestation est de 13 mois à partir de la date de débit du compte. Pour les autres, il est de 70 jours.

Faut-il porter plainte?

Certaines banques demandent aux victimes d’un piratage de compte de porter plainte avant d’accepter leur demande de remboursements. En réalité, la loi n’impose absolument pas une telle contrainte. Une simple contestation est suffisante.

Revoir votre protection et vos habitudes

Pour éviter tout nouveau piratage, il peut être nécessaire de renforcer la protection de vos outils informatiques (ordinateur, smartphone, tablette) en installant des anti-virus ou des pares-feu. Pensez à vider l’historique de votre navigateur Internet. Modifier régulièrement de mot de passe pour accéder à vos comptes bancaires est également recommandé. Si vous recevez un e-mail de votre banque vous demandant de mettre à jour vos coordonnées, n’y répondez pas: il s’agit de «phishing» (ou «hameçonnage»), une technique visant à obtenir vos données personnelles. Plus généralement, vérifiez l’adresse e-mail (et non pas simplement le nom) de votre correspondant avant de télécharger une pièce jointe.

En cas de piratage de votre compte bancaire, vous devez impérativement agir vite pour bloquer les opérations en cours et à venir. Des précautions peuvent être prises pour réduire les risques en amont.

Annonces immobilières