Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Impôt sur le revenu: comment opter pour la déduction des frais réels
Dernière mise à jour le : 21/06/2021

L’administration applique une déduction forfaitaire de 10% sur le montant de vos salaires imposables crédit photo : Matej Kastelic/Shutterstock / Matej Kastelic

L’administration applique une déduction forfaitaire de 10% sur le montant de vos salaires imposables crédit photo : Matej Kastelic/Shutterstock / Matej Kastelic

Par défaut, l’administration fiscale applique une déduction forfaitaire de 10 % sur le montant de vos salaires imposables. Toutefois, vous pouvez demander à déduire vos frais professionnels réels si vous estimez ce calcul plus favorable. Dans ce cas, les dépenses en question doivent répondre à certains critères.

Sommaire:

  • La déduction des frais réels peut être avantageuse
  • Les dépenses déductibles doivent respecter certains critères
  • Frais professionnels liés au télétravail à domicile en 2020
  • La démarche à suivre pour déduire les frais réels

La déduction des frais réels peut être avantageuse

Dans le cadre de la déclaration de vos revenus, l’administration fiscale applique par défaut une déduction forfaitaire de 10 % sur vos salaires pour tenir compte de vos frais professionnels. Toutefois, vous avez la possibilité d’opter pour la déduction de vos frais réels si vous estimez ce calcul plus favorable.

Ainsi, si vos frais dépassent 10 % de vos revenus ou le plafond de la déduction forfaitaire (12.652 € en 2021), il peut être avantageux de déduire leur montant réel pour faire baisser votre revenu imposable et donc votre Impôt sur le Revenu (IR).

Les dépenses déductibles doivent respecter certains critères

Les dépenses sont déductibles si elles sont:

  • Réalisées dans le seul but d’acquérir ou conserver vos revenus déclarés.
  • Rendues nécessaires par votre activité salariée.
  • Payées au cours de l’année durant laquelle vos revenus ont été perçus.
  • Justifiées. 

En général, il s’agit des frais de transport (domicile - lieu de travail), des repas, des déplacements professionnels, des frais de formation et des équipements professionnels.

A savoir

Les justificatifs de vos frais déclarés au réel doivent en outre être conservés pendant les trois années civiles suivant celle de l’encaissement de vos salaires.

Frais professionnels liés au télétravail à domicile en 2020

Ces frais ont pu donner lieu au versement d’allocations spéciales par l’employeur. Ces allocations sont réputées couvrir des frais non courants et sont exonérées dès lors qu’elles sont utilisées conformément à leur objet. Lorsque le salarié opte pour la déduction des frais réels et justifiés, les frais liés au télétravail à domicile peuvent être déduits à hauteur des montants retenus pour l’exonération de l’allocation forfaitaire à savoir:

- exonération au minimum à hauteur de 10€ par mois et par jour de télétravail hebdomadaire.

- exonération à hauteur de 2,50€ par jour de télétravail lorsque le nombre hebdomadaire de jours de télétravail varie au cours du mois.

L’allocation forfaitaire est exonérée dans la limite annuelle de 550€.

Mais si cela est plus favorable, les frais réels peuvent être déduits pour leur montant exact.

Le cas des dépenses de véhicule

Si vous utilisez votre véhicule pour des besoins professionnels, vous pouvez considérer le nombre de kilomètres parcourus pour déterminer la quote-part de frais à déduire (par exemple, 2.000 km liés à votre travail sur 5.000 km parcourus, soit 40 %). Ce pourcentage doit ensuite être appliqué à toutes les dépenses liées à l’utilisation du véhicule (entretien, essence, assurance…). Une autre méthode consiste à utiliser le barème kilométrique de l’administration fiscale, lequel intègre l’ensemble de ces frais. Pour les véhicules électriques, le barème applicable aux véhicules thermiques, à hydrogène ou hybrides est majoré de 20 %.

La démarche à suivre pour déduire les frais réels

Pour choisir la déduction des frais réels, vous devez inscrire le montant de ces frais dans les cases 1AK à 1DK (selon les membres du foyer fiscal) de votre déclaration de revenus. Dans le même temps, il faut joindre une liste détaillée des frais réels en précisant leur nature et leur montant.

En outre, vous devez ajouter à vos salaires imposables la totalité des remboursements pour frais d’emploi versés par votre employeur. Cette obligation a pour effet de gonfler votre revenu imposable et donc votre imposition. Ainsi, même lorsque vos frais réels sont supérieurs à la déduction forfaitaire de 10 %, cette dernière peut malgré tout être plus attractive. Il est nécessaire d’opérer un calcul comparatif pour choisir la déduction la plus intéressante.

A noter

En cas de déduction des frais réels, les cotisations syndicales sont déductibles sans limitation. Cependant, elles ne peuvent plus donner lieu au crédit d’impôt s’élevant à 66 % de leur montant.  

La déduction des frais réels se fait directement dans votre déclaration de revenus. Si vous avez beaucoup de dépenses professionnelles, ce calcul peut être avantageux sur le plan fiscal.

Annonces immobilières