Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La déclaration de revenus va progressivement disparaître
Le Particulier10/07/2020 à 11:39

crédit photo : Jilko/Shutterstock / Jilko

Et si cette année, vous remplissiez votre déclaration de revenus pour la dernière fois ? Le ministre de l'Action et des Services Publics, Gérald Darmanin, a en effet indiqué vouloir faire disparaître progressivement cette obligation. Dès 2020, 8 millions de foyers fiscaux pourraient être concernés. Pour les travailleurs indépendants, la réforme pourrait prendre beaucoup plus de temps.

Dès 2020, la déclaration de revenus ne serait plus obligatoire pour 8 millions de foyers

Alors que la campagne fiscale de déclaration des revenus 2018 est lancée, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a récemment indiqué envisager la fin prochaine de ce rituel. Selon lui, les foyers fiscaux dont «la vie fiscale ne change pas» d'une année sur l'autre n'auront plus à remplir de déclaration de revenus à partir de l'année prochaine.

Faut-il prendre cette affirmation à la lettre? Pas vraiment. Le ministre est allé un peu loin en évoquant la stabilité fiscale comme unique condition à la fin de la déclaration. Dans le détail, seuls les contribuables affichant une situation fiscale aussi simple que stable pourront véritablement cesser de remplir le formulaire annuel dès l'année prochaine. Il s'agit plus précisément des salariés et des retraités n'ayant aucune charge déductible de leur revenu global, ni réduction ou crédit d'impôt. En outre, ils ne doivent pas s'être marié, avoir divorcé, être devenu veuf(-ve) ou avoir compté une naissance dans leur foyer fiscal au cours de l'année. Environ 8 millions de foyers fiscaux, soit environ 20 % du total, seraient concernés.

Vers une actualisation régulière de votre situation fiscale

Pour les autres contribuables, la disparition de la déclaration fiscale pourrait nécessiter un délai plus long. Certes, la mise en place du prélèvement à la source a simplifié la remontée des informations utiles à l'administration fiscale pour calculer l'Impôt sur le Revenu (IR) dû. Pour autant, certaines données manquent et nécessitent une déclaration de la part du contribuable.

Dans cette optique, la déclaration de revenus pourrait progressivement céder la place à une obligation, moins contraignante, d'actualisation régulière de votre situation fiscale. Celle-ci se ferait en ligne et impacterait en temps réel votre taux de prélèvement à la source. Ensuite, un avis d'impôt basé sur les éléments connus par l'administration vous serait envoyé.

A savoir

Dès le 1er janvier 2020, les plateformes du Chèque Emploi Service Universel (CESU) et de Pajemploi devraient être en mesure de transmettre directement à l'administration fiscale tout règlement donnant droit à un crédit d'impôt.

Le cas des travailleurs indépendants est plus compliqué

Si pour 85 % des contribuables, une disparition de la déclaration de revenus semble possible à un horizon relativement proche, le cas des travailleurs indépendants apparaît plus problématique. Actuellement, ces derniers versent un acompte à l'administration fiscale calculé sur la base de leurs revenus des mois précédents. Ce décalage est difficile à combler sachant que les revenus des indépendants n'ont rien de récurrents.

Pour l'heure, Bercy n'a pas de solution, si ce n'est de rendre plus «pratique» le calendrier de leurs déclarations et de renforcer la remontée des informations entre les différentes administrations, notamment sociales.

Les contribuables n'ayant pas de charge déductible ou de crédit et réduction d'impôt à déclarer n'auront probablement pas à remplir de déclaration de revenus en 2020. Du moins si leur situation personnelle n'a pas évolué (mariage, naissance, divorce ou décès du conjoint).

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • REDPUT
    10 juillet12:22

    Quelle annonce pour ne rien faire surtout ne pas réduire le nombre d'agents! 50% des familles n'ont pas d'impôts à payer où se situe l'avancée?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer