Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fiscalité des SCPI: comment sont imposées les SCPI
Dernière mise à jour le : 07/05/2021

La fiscalité des SCPI est un critère important à prendre en compte par les investisseurs crédit photo : gopixa/Shutterstock / gopixa

La fiscalité des SCPI est un critère important à prendre en compte par les investisseurs crédit photo : gopixa/Shutterstock / gopixa

La fiscalité des SCPI est un critère important à prendre en compte par les investisseurs. En effet, les revenus versés chaque année aux détenteurs de parts de SCPI sont imposables. Par ailleurs, la valeur des parts entre dans le patrimoine soumis à l'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI). En outre, la vente et la donation de SCPI sont également fiscalisées.

Sommaire:

  • Les différents types de revenus
  • La fiscalité à la revente
  • Le poids de l'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI)
  • En cas de succession et donation

Les différents types de revenus

Une SCPI (Société Civile de Placements Immobiliers) peut verser à ses associés des revenus fonciers et/ou financiers. Chaque année, la société de gestion distingue les différents types de revenus et communique aux investisseurs les éléments à déclarer.

Les revenus fonciers issus des SCPI sont soumis à l'Impôt sur le Revenu comme les investissements locatifs détenus en direct. Ainsi, la quote-part des charges supportées par la société et les intérêts d'emprunt contractés par les associés pour acheter leurs parts sont déductibles de ces revenus. Ces derniers sont ensuite soumis au barème progressif de l'Impôt sur le Revenu et aux prélèvements sociaux (actuellement 17,2 %).

Vous êtes soumis au régime fiscal du micro-foncier si vos revenus fonciers sont globalement inférieurs à 15.000 € et si vous percevez d'autres revenus dans le cadre d'un investissement immobilier en direct. Dans ce cas, l'imposition se fait après l'application d'un abattement de 30%. En revanche, avec ce régime, aucune charge ne peut être déduite des revenus fonciers versés par la société.

Le cas des SCPI fiscales

Les SCPI fiscales investissent dans le cadre de dispositifs spécifiques (Pinel ou Malraux, par exemple). Elles offrent alors des avantages identiques aux investissements locatifs réalisés en direct. Toutefois, pour en bénéficier, il faut souscrire aux SCPI dès la première émission de ces parts et non les acquérir sur le marché secondaire. Pour bénéficier des avantages fiscaux, l'engagement de conservation de ces parts doit impérativement être respecté.

Les intérêts de placement réalisés par la SCPI (revenus financiers) sont soumis au prélèvement forfaitaire unique de 30 %, englobant l'impôt au taux de 12, 8 % et les prélèvements sociaux au taux de 17,2 %. Mais vous pouvez renoncer à l'impôt forfaitaire de 12,8 % et opter pour l'application du barème progressif de l'impôt.

La fiscalité à la revente

La vente de parts de SCPI relève du régime des plus-values immobilières des particuliers. La différence entre le produit de la vente et le prix d'acquisition est imposée à 19 %. S'ajoutent à cette imposition les prélèvements sociaux (actuellement 17,2 %). Toutefois, des abattements s'appliquent pour chaque année de détention. Ainsi, la plus-value est exonérée d'impôt sur le revenu après 22 années de détention et de prélèvements sociaux après 30 ans.

Le poids de l'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI)

Les parts de SCPI entrent dans le patrimoine taxable à l'IFI. Elles doivent être déclarées pour leur valeur vénale au 1er janvier de l'année d'imposition.

En cas de succession et donation

Les SCPI sont évaluées à leur valeur vénale au jour du décès ou de la donation. Elles sont soumises aux droits de succession ou donation.

La fiscalité des SCPI est plus attractive dans le cadre d'une détention longue. Ce placement doit donc s'envisager pour une durée supérieure à 15 ans.

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer