1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Eviter un surendettement
Dernière mise à jour le : 29/11/2018

Yingzaa_ST/Shutterstock / Yingzaa_ST

Le crédit est utile pour financer un projet ou faire face à un imprévu. Toutefois, il faut éviter d'en abuser. Tout emprunteur doit veiller à maîtriser son endettement. Voici quelques conseils pour y parvenir.

Pourquoi faut-il connaître son endettement?

Vous devez trouver le juste équilibre entre vos revenus et vos crédits pour être en mesure d'anticiper. En effet, votre niveau d'endettement va déterminer votre capacité à constituer une épargne ou à faire face à une baisse inattendue de vos revenus (chômage par exemple). Connaître votre endettement est également essentiel avant de demander un nouveau crédit.

Calculer son taux d'endettement

Votre taux d'endettement se calcule en faisant le rapport entre vos charges de crédits (plus votre loyer si vous êtes locataire) et vos revenus sur une même période. Ainsi, des charges mensuelles de 1.000 € pour des revenus de 4.000 € se traduisent par un taux d'endettement de 25 %.

A noter

Les banques vous refuseront tout nouveau crédit si votre taux d'endettement est supérieur à 33 %.

Calculer le reste à vivre

Cet indicateur est plus pertinent que le taux d'endettement pour vous aider à évaluer et maîtriser votre endettement.

En effet, il s'agit de déterminer ce qui vous reste chaque mois pour vos dépenses courantes en soustrayant vos charges récurrentes et incompressibles de vos revenus certains et durables.

Les charges regroupent le loyer mais aussi les charges de logement (assurance, eau, électricité...), les pensions à verser, les impôts, les frais de transport et les mensualités de crédits. Les revenus incluent les salaires, les pensions, les revenus fonciers et financiers, et les aides.

Au final, il n'y a pas de reste à vivre minimum à respecter. Tout dépend de votre situation personnelle. Ainsi, un reste à vivre de 500 € peut être adapté pour un célibataire mais pas pour une famille avec deux enfants.

Réagir en cas de difficultés

Identifiez les économies réalisables, différez les achats non prioritaires et ne souscrivez pas de nouveau crédit. Utiliser votre découvert bancaire n'est pas une solution. Cela ne ferait qu'aggraver votre situation.

Le regroupement de crédits est à envisager mais avec prudence. En effet, plus vous baisserez vos mensualités de remboursement, plus votre dette augmentera. N'hésitez pas à parler de vos difficultés pour maîtriser votre endettement, notamment avec votre conseiller bancaire.

Que faire en cas de surendettement?

Vous pouvez vous adresser à la commission de surendettement des particuliers par l'intermédiaire de la Banque de France de votre département. Un dossier à remplir, la liste des pièces justificatives à joindre et une notice explicative vous seront délivrés.

En termes d'endettement, mieux vaut prévenir que guérir. Ainsi, tenez vos comptes régulièrement pour ajuster votre budget en fonction de l'évolution de vos revenus et charges.

Calculez le montant votre prêt perso

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer