Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Bien gérer les comptes de son enfant selon son âge
Dernière mise à jour le : 12/04/2021

À partir de 18 ans, un jeune peut accéder à des livrets précédemment ouverts par ses parents crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

À partir de 18 ans, un jeune peut accéder à des livrets précédemment ouverts par ses parents crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Un mineur peut tout à fait être titulaire d’un ou plusieurs comptes. À partir de 16 ans, il peut ainsi gérer lui-même son compte bancaire et disposer de sa propre carte bancaire. En revanche, ses parents demeurent ses représentants légaux jusqu’à sa majorité : en cas d’incident bancaire, ils doivent régler la facture. À 18 ans, le jeune a accès à l’ensemble des fonctionnalités de son compte. À lui de gérer l’argent qu’il contient.

Sommaire:

  • 12 ans, 16 ans, 18 ans: des droits et devoirs à chaque âge
  • La majorité, synonyme de responsabilité
  • Devenir autonome
  • Et une fois adulte, les questions à se poser

12 ans, 16 ans, 18 ans: des droits et devoirs à chaque âge

Il est possible d’ouvrir un compte bancaire à son enfant à tout âge. En revanche, avant ses 12 ans, le titulaire ne peut pas l’utiliser. Ce sont ses parents qui ont accès à l’argent, à condition que les dépenses soient faites pour lui. À partir de 12 ans, il devient plus autonome, peut demander l’ ouverture d’un Livret jeune , ou encore déposer et retirer de l’argent, avec l’accord (et la signature) de ses parents. À 16 ans, les responsabilités augmentent: le titulaire peut disposer de sa carte bleue et de l’argent déposé sur le compte. Attention, les parents restent alors responsables, en particulier en cas de découvert…

La majorité, synonyme de responsabilité

À 18 ans, le jeune devient majeur: il a alors accès à l’ensemble des fonctionnalités de son compte bancaire, comme n’importe quel autre adulte. Ses parents perdent donc les droits d’accès et de consultation au compte. Le titulaire est alors responsable de ses actes: il peut augmenter s’il le souhaite les plafonds de sa carte, ouvrir un nouveau compte, se porter caution…

Devenir autonome

Certes, se retrouver face à des sommes dont on dispose entièrement peut être tentant. Le jeune majeur est désormais responsable de son propre argent et devra le gérer pour éviter d’être à découvert. À lui d’apprendre à épargner lorsqu’il touchera ses premiers revenus, à ne pas trop dépenser et à respecter son budget. Attention aussi aux crédits, qui peuvent être tentants pour s’offrir du mobilier, des vacances ou une voiture: ils engagent l’emprunteur et devront être impérativement remboursés. Mieux vaut ne pas y souscrire à la légère.

Et une fois adulte, les questions à se poser

En tant que majeur et adulte, il est nécessaire de réfléchir à ses dépenses et de gérer son budget. Ne pas attendre pour mettre progressivement de côté, même des petites sommes, afin d’anticiper les coups durs. Étudier mûrement ses projets. Autre point à avoir en tête: rien n’oblige le jeune à rester dans la même banque que ses parents, il peut tout à fait se diriger vers un autre établissement bancaire, moins cher ou qui lui correspond davantage, s’il le souhaite.

Annonces immobilières