Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Les 5 choses à savoir sur Charlie Watts, le batteur des Rolling Stones
information fournie par Le Particulier pour BoursoraMag28/08/2021 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

Le discret batteur des Rolling Stones est mort le 24 août 2021 crédit photo : Shutterstock

Le discret batteur des Rolling Stones est mort le 24 août 2021 crédit photo : Shutterstock

Le mythique batteur des Rolling Stones, Charlie Watts est mort le 24 août 2021 à Londres. Âgé de 80 ans, il a toujours été le discret de la bande, celui qui brillait davantage par sa technique que par ses frasques dans la presse à scandale. Qui était vraiment Charlie Watts ? Retour sur la personnalité du batteur en 5 points.

1- Un jazzman avant tout

Ce qui fait la marque de Watts, c’est peut-être son amour indéfectible… pour le jazz. Car s’il a enflammé les foules avec le rock puissant des Rolling Stones, Charlie Watts arrive dans la musique par la porte du jazz à l’âge de 13 ans. C’est en écoutant ses morceaux préférés à la radio qu’il apprend la batterie en autodidacte. Tout au long de son parcours avec les Stones, il mène une seconde carrière, plus intimiste, sur la scène jazz. En 1986, il réunit des musiciens et forme un big band, avec lequel il donne quelques concerts. Dans les années 1990, il se produit ponctuellement, au sein d’un quintet et enregistre plusieurs albums (From One Charlie, A Tribute to Charlie Parker With Strings, Warm & Tender…). En 2000, il sort le Charlie Watts Jim Keltner Project, un hommage à divers batteurs de jazz et fonde, 9 ans plus tard, The A, B, C & D of Boogie Woogie. Un jazz band à l’esprit boogie reprenant des standards des années 1920 et 1930.

2- Un Rolling Stones par un accident

Charlie Watts devient membre officiel des Rolling Stones le 2 février 1963. Il ne fait pas partie du groupe de départ. À la naissance des Stones, en 1962, le leader s’appelle Brian Jones. Il est accompagné de Ian Stewart au piano, de Mick Jagger à la voix et de Keith Richards à la guitare. Le groupe n’a pas encore de batteur fixe, même si Mick Ivory officie régulièrement à ce poste. C’est en janvier 1963 que Charlie Watts débarque, pensant à l’origine ne faire que quelques scènes avec les rockeurs. Sa technique, inspirée des batteurs de jazz, séduit les Stones qui l’embauchent. Il ne les quittera plus jamais par la suite.

3- Le sage de la bande

Si les membres du groupe font les gros titres des journaux pour leurs frasques et notamment leurs addictions aux drogues dures, Charlie Watts semble en retrait de cet univers. Dans une interview délivrée au site NME, le batteur avoue même ne pas être «une rockstar». «». «Je n’en ai pas les attributs […] Je n’ai jamais été intéressé par l’idée de faire des interviews ou d’être vu», souligne-t-il. Avec son épouse, il possède un haras de pur-sang arabes, «le Halsdon Arabians», dans le Devonshire en Grande Bretagne. Le musicien avouera tout de même, dans un entretien accordé à la BBC en 2011, avoir connu une courte période de dépendance à l’alcool et à l’héroïne à la fin des années 1970.

4- Un Stones amoureux

Tandis que Keith Richards et Mick Jagger enchaînaient les mariages et autres relations plus ou moins éphémères, Charlie Watts sortait du lot. Le batteur était marié depuis 57 ans à Shirley Ann Shepherd. Il l’épouse en 1964. Shirley est alors étudiante en sculpture du Royal College of Art. À chacune de ses tournées, le batteur appelle tous les soirs sa compagne et n’hésite pas à repousser les nombreux mannequins et autres groupies qui gravitent autour du groupe. En 1972, invité au manoir Playboy, Charlie Watt aurait porté toute son attention sur la salle de jeux de Hugh Hefner comme le précise Robert Greenfield dans son livre STP: A Journey Through America With The Rolling Stones, paru en 2002.

5- L’un des meilleurs batteurs de l’histoire

C’est ce que révèle le magazine Rolling Stones en 2016 lors de son classement des meilleurs batteurs de tous les temps. Charlie Watts arrive à la 12ème place parmi les 100 batteurs du classement, devant Dave Grohl (Nirvana et Foo Fighters), Ringo Starr (The Beatles) ou encore Ian Paice (Deep Purple). Toutefois, le discret batteur de Stones se place derrière d’autres légendes du rock tels Mitch Mitchell (Jimi Hendrix Experience), Keith Moon (The Who) ou encore le numéro 1 du classement, John Bonham (Led Zeppelin).

A lire aussi:

Les Daft Punk en 5 chiffres clés

Spotify, Deezer, Apple Music... quelle plateforme est faite pour vous?

Les femmes chefs d‘orchestre

Booba, le patron du rap game français