Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un Noël à Abu-Gosh, village musulman dans un pays à majorité juive
Le Point24/12/2019 à 16:10

Ni guirlandes, ni sapins décorés, ni Père Noël. À Abu-Gosh, un village arabe israélien à une douzaine de kilomètres à l'ouest de Jérusalem, rien n'indique que la fête de la nativité est toute proche. Il faut dire que les habitants sont musulmans. Pourtant, dès que l'on pousse la porte de l'abbaye bénédictine Sainte-Marie de la Résurrection, la magie opère. Avec d'abord la cour d'entrée où se dressent palmiers et pins maritimes, l'antichambre d'un magnifique jardin qui court en hauteur. À gauche, le bâtiment où habitent les frères. Dès l'auvent, Noël est là avec ses décorations traditionnelles. Et il suffit de pousser la porte pour que la beauté de la fête se déploie. Le grand sapin illuminé, les guirlandes qui s'entrecroisent, les étoiles or et rouge qui descendent du plafond et bien sûr la crèche. Au même moment, dans l'église croisée, construite au XIIe siècle par l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, moines et bénévoles s'affairent pour que la célébration de la Nativité soit la plus belle possible.Don de l'Empire ottoman en 1873C'est le frère Louis-Marie Coudray qui me reçoit. Après le décès, le 6 juillet dernier, du révérend père abbé Charles Galichet, c'est lui qui préside aux destinées de ce monastère bénédictin, domaine national français depuis qu'en 1873 l'Empire ottoman en a fait don à la France. L'autre particularité de cette communauté religieuse est d'accueillir sur le même site, mais dans des...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer