Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pétrole: L'Arabie saoudite et la Russie prêtes à coopérer
Reuters02/04/2020 à 16:08

PÉTROLE: L'ARABIE SAOUDITE ET LA RUSSIE PRÊTES À COOPÉRER

PÉTROLE: L'ARABIE SAOUDITE ET LA RUSSIE PRÊTES À COOPÉRER

DUBAI/MOSCOU (Reuters) - L'Arabie saoudite et la Russie ont laissé entendre jeudi qu'elles étaient disposées à coopérer pour stabiliser le marché pétrolier après des appels en ce sens de Donald Trump.

Les cours du brut se sont effondrés après la rupture le mois dernier du pacte entre Moscou et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), emmenée par Ryad, sur un plafonnement de la production. Ce divorce a déclenché une guerre des prix entre la Russie et l'Arabie saoudite que Donald Trump a jugé "folle".

Les deux pays se sont dits prêts depuis à augmenter leur production. Interrogé jeudi par Reuters, le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a toutefois écarté cette hypothèse.

Selon une source proche des autorités saoudiennes, l'Arabie est favorable à la coopération entre pays producteurs pour stabiliser le marché mais considère que la crise est due à l'opposition de la Russie au nouveau plafonnement de la production proposé le mois dernier.

Après une série d'entretiens avec les deux parties, Donald Trump a dit mercredi s'attendre à un accord imminent.

"Je pense qu'ils vont régler cela dans les prochains jours (...) Ils savent tous deux ce qu'ils doivent faire", a dit le président américain lors d'une conférence de presse à la Maison blanche, ce qui fait bondir les cours du pétrole de 10%.

Ses déclarations ont déclenché un mouvement de hausse du cours du baril: vers 13h40 GMT jeudi, celui du Brent prenait près de 8% à 26,70 dollars. Il était tombé sous 22 dollars lundi, alors qu'il dépassait 70 dollars début janvier.

(Rania El Gamal à Dubaï et Vladimir Soldatkin à Moscou, version française Jean-Philippe Lefief, édité par Marc Angrand)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • spcmg71
    02 avril18:21

    ah, la finance prévaudrait sur les egos hypertrophiés de MBS et Putin.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer