Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mise en garde de Paris, Berlin, Le Caire et Amman sur le projet israélien d'annexion
Reuters07/07/2020 à 12:58

MISE EN GARDE DE PARIS, BERLIN, LE CAIRE ET AMMAN SUR LE PROJET ISRAÉLIEN D'ANNEXION

BERLIN (Reuters) - Les ministres des Affaires étrangères français, allemand, égyptien et jordanien ont annoncé mardi avoir discuté de la façon de relancer une "coopération constructive" entre Israéliens et Palestiniens, précisant qu'ils soutiendraient toute initiative visant à mener des négociations.

"Nous pensons que toute annexion de territoires palestiniens occupés en 1967 constituerait une violation du droit international et menacerait les fondements du processus de paix", déclarent les ministres dans une déclaration conjointe rendue publique par le ministère allemand des Affaires étrangères à l'issue d'une visioconférence.

"Nous ne reconnaîtrons aucune modification des frontières de 1967 qui n'aurait pas fait l'objet d'un accord entre les deux parties en conflit. Nous pensons également qu'une telle initiative aurait de sérieuses conséquences pour la sécurité et la stabilité de la région et constituerait un obstacle de taille dans les efforts visant à parvenir à une paix globale et équitable", notent les ministres, en prévenant également que ce projet pourrait également affecter leurs liens avec Israël.

(Michelle Martin, version française Myriam Rivet)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7163258
    07 juillet18:44

    clam92 "Les israéliens n'ont toujours pas compris qu'il ne faut pas faire aux autres ce que vous ne voudriez pas que l'on vous fasse . " ben la Cisjordanie les israéliens l'ont prise lors de leur contre attaque contre les forces de coalitions de pays arabo musulmans voisins qui voulaient tous les jeter à la mer! Alors historiquement plus en gagnant la guerre contre ceux les ont attaqué ils sont légitimes 2fois sur ce territoire...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer