Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Logement : Bruno Le Maire annonce un "bouclier loyer" d'un an, LFI crie à l'enfumage
information fournie par Boursorama avec Media Services27/06/2022 à 13:45

La hausse des loyers sera plafonnée pendant un an à 3,5% maximum. Pas de quoi convaincre l'opposition.

Bruno Le Maire, le 30 mai 2022, à Paris ( AFP / Eric PIERMONT )

Bruno Le Maire, le 30 mai 2022, à Paris ( AFP / Eric PIERMONT )

"Il faut trouver des compromis". Bruno Le Maire a confirmé lundi 27 juin la mise en place d'un "bouclier loyer" consistant à limiter la hausse des loyers à 3,5% maximum pendant une année. "Les loyers n'augmenteront pas pendant un an de plus de 3,5%", a déclaré le ministre de l'Economie, à l'antenne de RMC/BFMTV .

Cette mesure a aussitôt fait réagir l'opposition, qui a dénoncé un effet d'annonce de l'exécutif. Le député LFI du Nord et cadre insoumis Adrien Quatennens a ainsi fustigé un "art macroniste d'embobiner". "Une autre manière d'annonce une hausse inacceptable de 3,5% des loyers parce que le gouvernement a refusé de geler l'indice de référence", a t-il jugé dans un tweet.

Bruno Le Maire a pour sa part défendu une mesure qu'il juge équilibrée, notamment au vu du "cadre financier responsable" qu'il appelle de ses voeux pour la politique budgétaire de l'Etat. "Il faut trouver des compromis, tenir compte des intérêts de chacun. Ce bouclier loyer est le meilleur compromis pour tous. Le locataire a la garantie que ça n'augmentera pas pendant un an".

"Solution équilibrée"

Lundi, le Conseil national de l'habitat (CNH), instance regroupant les acteurs du logement, devait rendre son avis sur le "bouclier loyer", alors que l'inflation devient un sujet central pour les locataires. Une réunion de la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires, Amélie de Montchalin, est par ailleurs prévue dans la semaine avec les associations de locataires, qui demandaient, elles, un gel des loyers.

Le dispositif de "bouclier loyer" sera inscrit dans le projet de loi de finances rectificative, à voter cet été par le Parlement. Le gouvernement assure ainsi avoir choisi "une solution équilibrée", en tenant compte des contraintes des propriétaires et de celles des locataires, selon des sources aux ministères de l’Économie et de la Transition écologique.

13 commentaires

  • 27 juin17:00

    La politique du logement en France se résume avec 2 mots clés "zones en tension" et "banlieues", et le triptyque "subventions ou réductions fiscales", "obligations et contraintes" et "normes". Jamais n'a été engagée une politique volontariste d'aménagement du territoire qui comprend les transports, les services, une meilleure répartition de l'emploi et une adaptation au territoire.