1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les boîtes noires du Boeing abattu en Iran seront envoyées en Ukraine
Reuters18/01/2020 à 15:32

LES BOÎTES NOIRES DU BOEING ABATTU EN IRAN SERONT ENVOYÉES EN UKRAINE

DUBAI (Reuters) - Les deux boîtes noires du Boeing d'Ukraine Airlines abattu par un missile le 8 janvier près de Téhéran seront envoyées en Ukraine, rapporte samedi l'agence de presse iranienne Tasnim.

L'Iran dit avoir abattu par erreur cet avion de ligne ukrainien à bord duquel se trouvaient 176 personnes, toutes décédées.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau, dont le pays comptait 57 ressortissants à bord, avait demandé vendredi à l'Iran d'envoyer les enregistreurs de vol en France.

"L'Iran n'a pas le niveau d'expertise technique ni surtout les équipements nécessaires pour être en mesure d'analyser rapidement ces boîtes noires endommagées", a dit Justin Trudeau.

"Il y a un début de consensus sur le fait que (...) (la France) serait le bon endroit où envoyer ces boîtes noires afin d'en tirer des informations exactes de manière rapide et c'est ce que nous encourageons les autorités iraniennes à accepter", a-t-il ajouté.

(Babak Dehghanpisheh, version française Jean-Stéphane Brosse)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • nono67
    18 janvier16:58

    ben pour savoir si les pilotes ont compris qu'un missile les avait touché , qu'ils ont lancé un sos ce qui mettrait à mal les premières versions des iraniens en confirmant que l'armée de l'air avait sciemment menti au pouvoir central . Dans tout ceci , les instances civiles de l'aviation ont été bien silencieuses .

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer