1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La vie secrète des ados - « Les limites, c'est pour les puceaux »
Le Point23/08/2019 à 12:03

La manière de séduire et de s'aimer des lycéens qui se sont confiés à la surveillante et écrivaine Nora Bussigny* lui a semblé bien différente de celle de sa propre génération, malgré le peu d'années qui les séparent. Un rapport apparemment sans complexe au sexe, dont ils parlent dans les termes les plus crus, non sans machisme.J'ai fait la connaissance de Ryme et de Thomas, tous deux en première, alors qu'ils en étaient aux prémices de leur relation. Aucun des deux ne savait réellement s'il plaisait à l'autre et ils préféraient avancer prudemment. Très amoureux de Ryme depuis la seconde, Thomas a réussi à prendre son courage à deux mains à la fin de l'année pour lui déclarer sa flamme. Tout l'été, ils ont entrepris de s'écrire une multitude de messages que l'adolescente a d'ailleurs voulu publier sur Instagram tant ils lui semblaient « poétiques ».Mais la jolie brune Ryme a malgré tout tenu à faire languir le valeureux Thomas, un solide gaillard au visage constellé de taches de rousseur. Ses parents et elle-même étant très pieux, il était extrêmement difficile pour elle d'aller à l'encontre des principes familiaux qui lui interdisaient toute relation en dehors du mariage.« Quitte à mytho [mentir, NDLR] à mes parents, je voulais être sûre qu'il en vaille vraiment le coup », m'explique Ryme du haut de ses 16 ans et demi.On est tellement obligés de se voir en scred à cause de mes parents qu'ici on savoure d'être...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer