1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La France a déployé un système radar en Arabie saoudite
Reuters17/01/2020 à 16:02

LA FRANCE A DÉPLOYÉ UN SYSTÈME RADAR EN ARABIE SAOUDITE

PARIS (Reuters) - La France a déployé un système radar sur la côte orientale de l'Arabie saoudite, a-t-on déclaré vendredi au ministère des Armées, au lendemain de l'évocation par Emmanuel Macron d'une mesure de "réassurance" du royaume après les bombardements qui ont visé ses installations pétrolières en septembre.

Paris a attribué à l'Iran les attaques impliquant des drones et des missiles balistiques qui avaient sérieusement atteint la capacité de production de l'Arabie saoudite. La France avait à l'époque promis son aide pour garantir sa sécurité.

En déplacement fin novembre à Manama (Bahreïn), la ministre des Armées, Florence Parly, avait annoncé le déploiement d'un système d'alerte avancé dans le Golfe, incluant un radar sophistiqué destiné à prévenir de nouvelles attaques.

Emmanuel Macron l'a confirmé jeudi soir lors de ses voeux aux Armées, précisant que le dispositif, qui comprend une dizaine d'hommes, avait été baptisé "Task force Jaguar".

"Dans la péninsule arabique, et dans le Golfe arabo-persique, où les tensions montent, nous avons déployé en un temps record la Task force Jaguar, qui contribue à la réassurance du royaume saoudien", a-t-il déclaré.

Le ministère des Armées s'est borné à dire que le système radar avait été déployé sur la côte Est de l'Arabie saoudite, sans plus de précisions.

Jeudi, le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a rappelé que les Gardiens de la révolution étaient capables de porter le combat au-delà de leurs frontières après l'assassinat de leur chef, le général Qassem Soleimani, tué dans une frappe de drone américain au début du mois.

Téhéran a déjà répliqué en tirant des missiles contre deux bases américaines en Irak.

(Tangi Salaün et John Irish)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bpasseri
    17 janvier19:11

    Et ce sont les français qui paient, bravo

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer