1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« L'extrême gauche comme l'extrême droite ont toujours refusé le QI »
Le Point14/09/2019 à 10:40

Le QI est un thème récurrent de ses chroniques pour L'Express, qui embrasent souvent les réseaux sociaux. Chirurgien, énarque, fondateur de Doctissimo et auteur de La Guerre des intelligences (Lattès), Laurent Alexandre défend le quotient intellectuel comme indicateur précieux corrélé à la réussite académique et aux revenus, d'autant plus que nous nous dirigeons selon lui vers un « futur conceptuel ». À rebours d'un Thomas Piketty qui ne voit dans les inégalités qu'un fait « idéologique et politique », l'essayiste libéral estime que « la seule façon de diminuer les inégalités sociales est de diminuer les inégalités intellectuelles ». Pour Laurent Alexandre, il est grand temps que la France, pays où l'on tend à considérer l'intelligence comme uniquement produite par notre environnement culturel et familial, se penche sur les travaux des généticiens comme ceux de Robert Plomin. Entretien.Le Point : Vous évoquez souvent le QI dans vos éditoriaux pour L'Express, sujet qui peut être polémique en France. D'où vous est venu cet intérêt? ?Laurent Alexandre : Cela vient de mon parcours médical. On ne soigne pas un cancer sans scanner. On ne soigne pas un diabétique sans mesurer sa glycémie. De même, on n'améliore pas l'éducation d'un enfant si on ne comprend pas quelles sont ses capacités cognitives et si on ne « monitore » pas ses progrès. Il est archaïque de ne pas mesurer l'intelligence, comme il est archaïque de ne...

Lire la suite sur LePoint.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    14 septembre18:17

    "d'autant plus que nous nous dirigeons selon lui vers un « futur conceptuel »???...A mon humble avis, on se dirigerait tout droit vers une fin de l'humanité, et ce, sous qqs petites décennies...:-(((

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer