Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus: Le nombre mondial de cas supérieur à 10 millions
Reuters28/06/2020 à 12:30

CORONAVIRUS: LE NOMBRE MONDIAL DE CAS SUPÉRIEUR À 10 MILLIONS

par Cate Cadell

PEKIN (Reuters) - Le nombre mondial de cas de contamination au nouveau coronavirus a dépassé la barre des 10 millions, selon un décompte réalisé dimanche par Reuters, tandis que le total des décès provoqués par la maladie respiratoire caractéristique du COVID-19 frôle les 500.000.

D'après l'Organisation mondiale de la santé, ce chiffre de 10 millions est environ le double de cas graves de grippe enregistrés chaque année dans le monde. A ce stade, poursuit l'OMS, l'épidémie du COVID-19 a tué autant que la grippe le fait en un an.

La barre symbolique de 10 millions est franchie à un moment où bon nombre de pays - notamment en Europe - qui ont été les plus durement touchés par la maladie, poursuivent leur sortie progressive des mesures de confinement prises entre mars et mai pour endiguer le virus.

Mais, dans l'attente de la mise au point d'un éventuel vaccin, des mesures de distanciation sociale et de prudence sanitaire continuent d'y être encouragées.

Et ce d'autant plus que certains pays font état de nouveaux foyers d'infection, entraînant, par exemple en Allemagne, des mesures de "reconfinement" localisées afin de ne pas subir une deuxième vague, considérée comme probable par nombre d'experts scientifiques, de plus grande ampleur.

Avec plus de 2,5 millions de cas et plus de 125.000 décès provoqués par le COVID-19, les Etats-Unis sont de loin les plus touchés par la maladie, représentant à eux seuls un quart du total dans les deux décomptes alors que le pays, avec quelque 331 millions d'habitants, compte pour un peu plus de 4% de la population mondiale.

Bien que l'épidémie semblait maîtrisée en mai, elle est vivement repartie, touchant surtout des Etats du Sud et de l'Ouest. Vendredi, les Etats-Unis ont fait état de 45.242 nouveaux cas confirmés, soit la hausse quotidienne la plus élevée depuis le début de la maladie.

L'Amérique du Nord, l'Amérique latine et l'Europe représentent chacune environ 25% des cas tandis que l'Asie pèse à hauteur de 11% et le Moyen-Orient à hauteur de 9%, selon les données Reuters, qui se fondent sur les chiffres officiels fournis par les Etats.

Les premiers cas confirmés du coronavirus furent établis le 10 janvier à Wuhan, dans le centre de la Chine, puis l'épidémie s'est propagée en Europe puis aux Etats-Unis et Russie.

Outre à nouveau les Etats-Unis, elle fait maintenant rage en Inde et aux Brésil, avec respectivement plus de 17.000 et près e 39.000 nouveaux cas annoncés samedi.

A la fin de la semaine dernière, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'OMS, a déclaré que, malgré une amélioration en Europe, l'épidémie du COVID-19 s'aggravait au niveau mondial.

(Version française Benoît Van Overstraeten)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dludo
    28 juin14:02

    Quand on aura 1 million de morts officiels, on ne devrait plus trouver de commentaires qui minimisent le Covid19. Avec 500000, il y a encore des personnes de mauvaise foi qui continuent à polluer les forums.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer