Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Comment fonctionne le taux du Livret A?
information fournie par Boursorama avec Media Services14/01/2022 à 17:26

Pour la première fois en dix ans, la rémunération du Livret A va être relevée, passant de 0,5% à 1% au 1er février, en raison d'une inflation de 2,8% en 2021.

Le taux du Livret A va être doublé, passant de 0,5 à 1% ( AFP / DENIS CHARLET )

Le taux du Livret A va être doublé, passant de 0,5 à 1% ( AFP / DENIS CHARLET )

Créé en 1818, le Livret A est aujourd'hui détenu par plus de 55 millions de Français. Son taux suscite toutefois régulièrement des critiques.

Pour stabiliser le sujet, une formule de calcul a été instaurée dès 2004 avec pour objectif de préserver à la fois les épargnants et les objectifs de politique publique. Pour y parvenir, la formule intégrait les taux du marché monétaire et le niveau d'inflation hors tabac.

Cette formule, amendée plusieurs fois, ne s'applique toutefois pas de manière automatique et le gouvernement reste maître de la fixation du taux.

Une formule pas absolue

D'ailleurs, selon celle actuellement en vigueur, le taux aurait dû être relevé à 0,8%, mais le gouvernement, sur proposition du gouverneur de la banque centrale, a choisi de l'arrondir à 1%. "Un coup de pouce à la veille de l'élection présidentielle", selon Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'épargne.

Évolution de janvier 2009 à février 2022 du taux du Livret A, comparé à l'inflation mensuelle jusqu'à décembre 2021 ( AFP /  )

Évolution de janvier 2009 à février 2022 du taux du Livret A, comparé à l'inflation mensuelle jusqu'à décembre 2021 ( AFP / )

Ce n'est pas la première fois que les autorités s'affranchissent de la formule, modifiée à plusieurs reprises pour tenir compte de la situation financière et économique.

En 2018, le gouvernement d'Édouard Philippe décide ainsi de geler le taux à 0,75%. Depuis cette date, le taux ne peut aussi plus descendre en dessous de 0,5%, afin d'assurer un minimum de rémunération aux épargnants en période de taux bas, niveau qui s'appliquait d'ailleurs depuis 2020.

Le calcul actuel est basé sur la moyenne des taux d'intérêt monétaires à court terme et celle de l'inflation sur les six derniers mois. Sans la garantie du taux plancher, le taux de rémunération du Livret A aurait dû chuter bien en deçà de 0,5% ces deux dernières années.

1 commentaire

  • 14 janvier17:51

    Ils voudraient essayer de faire croire qu'ils se montrent généreux.