1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Chine: Plus faible croissance de la production industrielle en 17 ans
Reuters14/08/2019 à 06:47

CHINE: PLUS FAIBLE CROISSANCE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN 17 ANS

par Huizhong Wu et Stella Qiu

PEKIN (Reuters) - La croissance de la production industrielle en Chine a ralenti plus qu'attendu en juillet, à un plus bas de plus de 17 ans, soulignant les difficultés croissantes de l'économie chinoise dans un contexte d'escalade des tensions commerciales avec les Etats-Unis.

Les données officielles publiées mercredi mettent aussi en exergue la morosité prolongée de la demande intérieure malgré les mesures de soutien à l'économie instaurées par Pékin depuis plus d'un an, accentuant la pression sur le gouvernement chinois pour qu'il engage des mesures supplémentaires.

La production industrielle a progressé de 4,8% en juillet en rythme annuel, d'après le Bureau national de la statistique (BNS), une croissance inférieure aux prévisions les plus modestes des économistes interrogés par Reuters.

Le consensus ressortait à 5,8% après une croissance de 6,3% en juin, alors que les Etats-Unis ont décidé en mai de relever les droits de douane sur plus de 200 milliards de dollars de produits chinois.

Washington va prélever à partir du 1er septembre des taxes sur des produits additionnels en provenance de Chine. Le président américain Donald Trump a toutefois annoncé un report au 15 décembre des droits de douane de 10% sur certains produits chinois comme les téléphones mobiles, les ordinateurs portables et les consoles de jeu vidéo.

Selon les statistiques gouvernementales, les ventes au détail ont elles aussi ralenti plus qu'attendu après un rebond en juin que de nombreux analystes considéraient comme éphémère. Elles ont progressé en juillet de 7,6% sur un an.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une hausse de 8,6% après +9,8% en juin.

ESSOUFFLEMENT DE L'INVESTISSEMENT

L'investissement en actifs immobilisés a affiché une croissance presque conforme au consensus (+5,8%, comme en juin), progressant de 5,7% entre janvier et juillet par rapport à la même période l'an dernier.

Mais les données par secteur indiquent une perte de dynamique plus marquée dans des secteurs clés au début du troisième trimestre.

L'investissement en actifs immobilisés du secteur privé, qui représente 60% des investissement totaux en Chine, n'a augmenté que de 5,4% sur la période janvier-juillet contre +5,7% sur les six premiers mois de l'année.

Un essoufflement est aussi constaté pour l'investissement immobilier, l'un des principaux moteurs de la croissance chinoise, qui a progressé de 10,6% entre janvier et juillet par rapport à la même période l'an dernier, alors qu'il avait connu une hausse de 10,9% au premier semestre.

Investisseurs et analystes craignent que le prolongement de la coûteuse guerre commerciale sino-américaine provoque une récession mondiale.

Les tensions entre les deux plus grandes puissances économiques au monde ont déjà eu un effet néfaste sur le commerce international, l'investissement et les bénéfices des entreprises.

Du fait de ce conflit commercial, certains industriels chinois ont commencé à délocaliser leur production dans des pays voisins.

Pointant du doigt les pressions commerciales, le ministère de l'Industrie a déclaré fin juillet que la Chine avait besoin de redoubler d'efforts pour atteindre son objectif de croissance de la production industrielle de 5,5% à 6,0% pour 2019.

Les analystes estiment qu'il est nécessaire que Pékin prenne des mesures de soutien à l'économie supplémentaires pour éviter un déclin plus important encore et contribuer à stabiliser la croissance.

(Jean Terzian pour le service français)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • pberoud1
    14 août08:40

    Si en France, nous pouvions seulement nous flatter de chiffres égaux à la moitié de ceux de cette "pauvre Chine", tous nos médias nous feraient entendre des "Cocoricos" à longueur de journée, et notre Président et ses ministres seraient les plus grands depuis des siècles.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer