1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« Chaque fois qu'il sort sa putain de pomme, je pense à quitter mon job »
Le Point22/06/2019 à 15:23

Il n'y a rien qu'un misophone aime tant ? si l'on excepte les boules quies, les casques de chantier, la plongée sous-marine et les cellules capitonnées ? que cette activité simple, mais profondément revigorante : décrire, à l'attention d'autres misophones, les mille tortures qu'il médite d'infliger à celles et ceux qui, autour de lui, mastiquent, reniflent, déglutissent ou respirent bruyamment. Car, oui, depuis la parution en 2000 de la première étude américaine sur le sujet, la science le dit, la science le prouve : il existe bien une pathologie, une « haine du son » (miso-phonie) qui rend insupportables les petits bruits répétitifs, les clapotis de langue et de salive, les claquements de mâchoire, les grésillements d'écouteurs produits par d'autres individus. « Ces sons, chacun peut les trouver désagréables, précise le psychiatre genevois Othman Sentissi, coauteur en 2015 d'une étude sur la question. Mais, chez les misophones, ils produisent des réactions émotionnelles violentes : du dégoût, de l'anxiété, une irritation telle qu'elle peut conduire à l'agression verbale ou physique. »À elle seule, cette reconnaissance est source d'un soulagement certain ? et l'on voit des armées de misophones anonymes se confier depuis quelques années sur les forums et les réseaux sociaux, enfin libres de décrire la bouffée de haine pure qui les envahit au premier bruit de bouche. Exemples mi-grotesques, mi-tragiques, tirés du site...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer