Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

BCE : Lagarde élude une question sur les turbulences sur la dette française
information fournie par Reuters 14/06/2024 à 16:17

Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE), lors d'une conférence de presse à Francfort

Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE), lors d'une conférence de presse à Francfort

Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE), a éludé vendredi une question sur les turbulences survenues sur les marchés financiers français après la dissolution de l'Assemblée nationale, se contentant de déclarer que l'institution atteindrait son objectif en matière d'inflation.

"Je ne vais pas commenter les situations politiques nationales", a-t-elle déclaré en réponse à une question sur un éventuel recours à un programme d'achat d'obligations d'urgence de la BCE pour venir en aide à la France.

L'écart de rendement entre les obligations françaises et allemandes à dix ans a pris près de 30 points de base depuis vendredi dernier, le différentiel en rythme hebdomadaire le plus important depuis 2011, période durant laquelle la zone euro était en proie à une crise de la dette souveraine.

Cette prime du risque sur la dette française à dix ans, qui s'élève vendredi à plus de 80 points de base par rapport au Bund allemand de même échéance, référence pour la zone euro, est liée aux incertitudes en vue des élections législatives en France, après la déroute du parti d'Emmanuel Macron aux élections européennes.

"Je dirai simplement qu'il est du devoir de la Banque centrale européenne de remplir son mandat et de maintenir l'inflation sous contrôle et de la ramener à son niveau cible", a encore déclaré Christine Lagarde, en réponse à une question sur un éventuel recours au Transmission Protection Instrument (TPI), un outil destiné à lutter contre le risque de fragmentation au sein de la zone euro.

(Reportage Francesco Canepa ; version française Claude Chendjou, édité par Bertrand Boucey)

5 commentaires

  • 14 juin 17:41

    M Lemaire s'inquiète du cout des différents programmes électoraux !!!
    Moi je me demande pourquoi Mme Lagarde a permis à M Lemaire d'endetter la France de 1000 md€ en 7 ans sans émettre de mise en garde de la BCE ???
    Etait-elle trop amie avec notre président ce qui expliquerait son silence complice ????


Signaler le commentaire

Fermer