Trois valeurs biotechs intéressantes dans le contexte actuel (Invest Securities)

le , mis à jour le
8

Des opportunités sont toujours à saisir sur le secteur des biotechs, explique Invest Securities.
Des opportunités sont toujours à saisir sur le secteur des biotechs, explique Invest Securities.

Les craintes relatives à l’évolution du dossier grec ont théoriquement peu d’incidence sur la valorisation des entreprises pharmaceutiques et des « biotechs ». Les analystes d’Invest Securities présentaient jeudi matin leurs préférences dans ce secteur au profil d’investissement risqué.

Les entreprises de biotechnologies sont célèbres pour leur volatilité en Bourse. Ces valeurs connaissant en effet des variations souvent fortes, à la hausse comme à la baisse, en fonction de l’évolution de leurs recherches, de la mise sur le marché d’un nouveau produit, ou en fonction des probabilités d’un éventuel rachat par un concurrent. Dans ce secteur plutôt spéculatif, plusieurs fleurons français se démarquent.

Fonctionnement du secteur des pharma et des biotechs

Martial Descoutures, analyste pharma et biotechs chez Invest Securities, rappelle tout d’abord quelques éléments fondamentaux sur le secteur des biotechs et des entreprises pharmaceutiques. « Les valorisations sont sans rapport avec les pertes actuelles », rappelle-t-il en premier lieu, alors que beaucoup de ces entreprises ne dégagent encore aucun résultat net. La valorisation de ces entreprises se fait plutôt à partir des espoirs d’une rentabilité future en cas de mise sur le marché de nouveaux traitements.

Pour cette même raison, Invest Securities rappelle que le secteur des biotechs fonctionne en Bourse sur un modèle « high risk / high reward » (fort risque / forte récompense). Les perspectives de gains sur ces valeurs peuvent être fortes, mais au prix d’un risque de pertes lui aussi beaucoup plus élevé que sur d’autres secteurs.

Il s’agit néanmoins d’« un secteur de plus en plus mature », affirme Invest Securities, malgré une effervescence boursière sur ces valeurs qui reste d’actualité. Quant aux fréquentes rumeurs d’une actuelle bulle sur ce secteur, Martial Descoutures affirme : « je n’y crois pas. Peut-être que c’est le cas sur certains sous-secteurs, mais pas au sens large ».

Trois valeurs préférées par Invest Securities : Innate Pharma, Erytech et Celyad

Passant en revue les différentes valeurs biotechs de la place parisienne, Martial Descoutures a évoqué ses préférences, en mentionnant particulièrement trois valeurs.

Parmi les valeurs citées, se trouve tout d’abord Innate Pharma. L’entreprise, qui a connu une hausse de 67% en Bourse depuis le début de l’année (au 2 juillet), est spécialiste en immunothérapie. « Fort de ses deux partenariats (BMS et AstraZeneca), Innate Pharma se focalise sur deux traitements d’immunothérapie : lirilumab et IPH2201. Nous considérons que le cours actuel n’incorpore aujourd’hui qu’une partie de l’accord trouvé avec AstraZeneca sur son anti-NKG2A dont les premiers essais de phase II viennent de débuter », explique Invest Securities.

Second coup de cœur de Martial Descoutures : Erytech Pharma. L’entreprise est spécialiste du traitement des tumeurs et des leucémies. L’un de ses traitements a pour but de « priver les cellules tumorales de nutriments indispensables à leur survie et leur multiplication ». L’un de ses médicaments contre les leucémies, Graspa®, sera prochainement commercialisé en Europe. Surtout, explique l’analyste, les perspectives de commercialisation aux Etats-Unis de ce médicament seraient bonnes : « on peut être confiant car il y a déjà eu de bons résultats en Europe », affirme-t-il.

Enfin, dans le domaine cardiovasculaire cette fois-ci, Invest Securities affiche son attrait pour Celyad. L’entreprise cherche de nouveaux traitements dans le domaine de la « thérapie cellulaire autologue dans la régénération du muscle cardiaque », explique Invest Securities. « [Le traitement] C-Cure fait l’objet de deux études cliniques de phase III », dont les résultats seront connus en 2016 et 2018. « Celyad possède également une plate-forme CAR-T prometteuse avec l’acquisition d’OnCyte pour traiter le cancer ». Pour Martial Descoutures, « le cours boursier actuel est un bon point d’entrée ». L’entreprise a en effet connu une forte baisse de son cours de Bourse au cours du mois de juin.

Evoquant également le cas de Cellectis, qui s’est envolée en Bourse depuis le début de l’année, l’analyste d’Invest Securities affirme que « les rumeurs de rachat sur Cellectis paraissent cohérentes ».

Des valeurs peu corrélées au dossier grec ?

Pour les investisseurs à la recherche de valeurs peu corrélées aux évolutions chaotiques des marchés autour du dossier grec, les biotechs peuvent sembler des cibles d’investissement intéressantes. Attention toutefois aux raccourcis. De fait, une corrélation existe tout de même entre ces valeurs et les grands indices internationaux.

Ainsi, l’indice sectoriel français « CAC Pharma et biotechs » suit tout de même avec une certaine ressemblance les variations du CAC40, évoquait Martial Descoutures. Il est donc plutôt illusoire de vouloir décorréler un portefeuille d’actions en le diversifiant avec ces valeurs pharmaceutiques. Celles-ci, dont la volatilité du cours est généralement plus élevée que la moyenne, peuvent même accentuer les variations négatives, comme positives, en fonction de la réaction des investisseurs face aux tendances des marchés.

X. Bargue

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2734309 le vendredi 3 juil 2015 à 12:27

    Pour moi, le gros problème de Cellectis, c'est qu'elle n'est pas au SRD, contrairement à IHP, onxeo, AB Science etc.... Alors, comme je ne fais que du scalping, ce genre de société m'intéresse moins.

  • M7866540 le vendredi 3 juil 2015 à 11:41

    Les biotechs aujourd'hui me font penser aux startup web des années 90. Elles ont toutes en commun un déficit qui augmente année après année, énormément de dettes et un faible CA. Bref tout indique qu'elles vont mettre la clef sous la porte dans peu de temps et pourtant leurs actions ont une valeur très élevé. Après c'est sûr qu'il se pourrait que l'une d'elle enregistre LE brevet qui va tout changer, mais pour le reste, ce sont surtout des valeurs très spéculatives.

  • Mig737 le vendredi 3 juil 2015 à 10:56

    M85: Cellectis a une valorisation monstrueuse au stade d'étude qu'ils ont, le potentiel est très important mais c'est probablement encore un peu trop tôt pour entrer (même si un nouveau rebond technique se produira forcément cet été)!

  • Mig737 le vendredi 3 juil 2015 à 10:54

    Celyad il y a un gros rebond à jouer cet été. Erytech a des résultats attendus d'ici fin d'année et un pipe intéressant puisque peu concurrentiel. Inate a certes des partenaires importants mais la valorisation actuelle me semble trop élevée. Personnellement je pense que des valeurs comme Adocia, Valneva, Quantum, Oncodesign, TxCell ou même Onxeo sont bien plus prometteurs

  • talobre le vendredi 3 juil 2015 à 10:54

    Si IPH n' est pas touché par la crise grecque,moi je suis Napoleon

  • M8527358 le vendredi 3 juil 2015 à 10:38

    Et Cellectis ? Cette action au potentiel énorme et dont les recherches ont abouti déjà à des résultats très positifs, ... oubliée par les analystes ?

  • leszamis le vendredi 3 juil 2015 à 10:37

    Innate Pharma semble effectivement ultra prometteuse...

  • zzzeb le jeudi 2 juil 2015 à 18:57

    Bon choix