1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 10 décembre : le CAC 40 finit mieux la séance qu'il ne l'a commencée

Boursorama10/12/2019 à 18:19

Voilà une journée qui finit mieux qu'elle n'avait commencé avec un CAC qui clôture à +0,18% vers les 5848 points. On était parti à toute vapeur dans le rouge avant qu'un article du Wall Street Journal vienne évoquer un possible report sur la date butoir du 15 décembre, à laquelle de nouvelles surtaxes douanières viendraient viser 160 milliards de dollars de produits chinois. Attention toutefois à ce que la procédure de destitution du président américain lancée aujourd'hui ne vienne pas jeter le trouble sur ce fragile espoir.

On assiste à une évolution contrastée sur le marché américain avec un Dow Jones proche de l'équilibre et un Nasdaq en légère progression de 0,2% vers 17h45

VALEURS EN VUE

En hausse

Retour sur les valeurs à Paris. Hier en baisse, Sanofi se distingue aujourd'hui à la hausse, en tête du SBF 120. Le groupe pharmaceutique a annoncé sa volonté de se réorganiser en trois entités : médecine de spécialités, vaccins et médecine générale et santé grand public. Il a par ailleurs annoncé mettre fin à ses recherches sur le diabète et les maladies cardiovasculaires. Il prévoit 2 milliards d'euros d'économies supplémentaires d'ici à 2022 et table sur une marge opérationnelle de 30% la même année puis supérieure à 32% en 2025.

Ca va bien aussi pour Vallourec et Genfit et puis Casino n'en finit plus de monter alors ses holdings de tête, Rallye Foncière Euris, Finatis et Euris, annoncent avoir finalisé leurs projets de plan de sauvegarde.

Et puis pour sa reprise de cotation, le petit équipementier automobile Le Belier a mis le pied au plancher : +22,6%. Les principaux actionnaires majoritaires sont entrés en négociations exclusives avec le chinois Wencan, pour céder leurs participations au prix de 38,18 euros par action, soit une prime de 29% par rapport au cours de clôture de vendredi. 

En baisse

Coté baisse, Valeo est resté sur le bas-côté aujourd'hui après il faut le dire avoir repris près de 30% sur les six derniers mois. Les investisseurs semblent peu séduits par les objectifs financiers 2022 présentés hier soir. Des objectifs pourtant ambitieux avec une croissance organique du chiffre d'affaires de 5 points environ au-delà de celle de la production automobile mondiale sur la période 2020-2022 , et une marge brute d'exploitation à plus de 15% en 2022, contre 12,6% en 2018. Les investisseurs ont peut-être été déçus par les perspectives abaissées concernant la coentreprise avec Siemens dans le domaine de l'électrification haut voltage.

Trigano Elis et Dassault Systèmes figurent également parmi les plus forts replis.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer