Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retraite: ce qui change en 2021 (revalorisation, plafonds...)
Dernière mise à jour le : 30/04/2021

Retraite: quels sont les chiffres qui évoluent en 2021? crédit photo : Shutterstock

Retraite: quels sont les chiffres qui évoluent en 2021? crédit photo : Shutterstock

La discussion sur le régime de retraite universel est repoussée. Après bientôt trente ans de réformes des retraites, les règles du jeu du régime général de la Sécurité sociale ont évolué dans un sens sans cesse plus restrictif. L'année 2021 comportera aussi des changements, mais à la marge cette fois.

Sommaire:

  • Pas de modification de la durée de cotisation avant 2023
  • Des réformes sans cesse plus restrictives
  • Retraite, des évolutions à la marge en 2021
  • Les pensions de retraite revalorisées de 0,4%
  • 4.113 euros de plafond pour les cotisations aux produits d'épargne retraite

Pas de modification de la durée de cotisation avant 2023

Le régime général de la Sécurité sociale, ou "Assurance retraite", est celui des salariés. C'est aussi celui des salariés agricoles, artisans, industriels et commerçants. En effet, leur régime de retraite y est affilié. Pour toutes les personnes nées en 1955 ou après, l'âge pivot de départ à la retraite est de 62 ans. À cet âge, il est ainsi possible de bénéficier d'une retraite à taux plein, à condition d'avoir cotisé le nombre de trimestres requis.

Les assurés concernés bénéficient du minimum contributif (ou Mico). Si le revenu cumulé de leurs pensions de base et complémentaires n'en atteint pas le plafond, le minimum contributif vient le compléter. Indexé sur le Smic, son montant s'élève à 1.203,35 euros en 2021.

Des réformes sans cesse plus restrictives

Si l'on n'atteint pas la durée de cotisation requise, l'âge pour bénéficier de sa retraite de base à taux plein est en revanche fixé à 67 ans. Les règles ont cependant évolué au fil des réformes. Elles diffèrent donc selon les générations. La durée de cotisation est ainsi relevée d'un trimestre tous les trois ans de 2020 à 2035 pour atteindre 172 trimestres (43 ans) pour les générations 1973 et suivantes. Pas de nouvelle modification donc de ce côté, en principe, avant 2023.

Retraite, des évolutions à la marge en 2021

La réforme des retraites qui devait être discutée en avril 2020 a été repoussée du fait de la pandémie de la Covid-19. L'année 2021 ne fait pas exception... et les règles du régime général de retraite de la Sécurité sociale continuent d'évoluer, cette année comme les précédentes. Ces changements jouent cependant à la marge en 2021, notamment sur la valeur d'un trimestre et les plafonds (de réversion, du minimum contributif).

Le salaire nécessaire pour enregistrer un trimestre en 2021 est de 150 fois le montant du Smic horaire brut, soit 1.537,50 euros. Le plafond de ressources à respecter en 2021 pour toucher la réversion est porté à 21.320 euros par an pour une personne veuve vivant seule. Une personne veuve remariée ou pacsée peut, quant à elle, toucher une pension de réversion si elle ne perçoit que jusqu'à 1,6 fois plus de revenus qu'une personne veuve seule, soit 34.112 euros de revenus par an.

Les pensions de retraite revalorisées de 0,4%

Les retraites de base ont été revalorisées de 0,4% au 1er janvier 2021. Elles suivent ainsi l'évolution de l'indice des prix à la consommation, hors tabac, établi par l'Insee. Les pensions des retraites complémentaires versées par l'Agirc-Arcco ne seront, quant à elles, que revalorisées en novembre 2021.

Plusieurs autres régimes, comme la caisse complémentaire des artisans et commerçants, le régime de retraite complémentaire des agents non titulaires de la fonction publique (Ircantec), celui des agents d'assurances (Cavamac) ou la retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP) appliquent la même hausse de 0,4%, indexée sur l'inflation au 1er janvier 2021. Une exception, les avocats, qui bénéficient d'une revalorisation de leur pension de base de 0,5%.

L'Assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) permet aux personnes qui élèvent leurs enfants et restent ainsi au foyer de cotiser pour préparer leur retraite. L'assiette forfaitaire mensuelle applicable s'évalue à 169 fois le Smic de l'année précédente. Elle s'élève ainsi à 1.715,35 euros en 2021. Quant à l'assiette trimestrielle de cotisation, elle est égale à 507 fois le Smic horaire. Son montant s'élève donc à 5.197 euros en 2021.

Les bénéficiaires de l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) peuvent cumuler ce minimum vieillesse, réservé aux personnes ayant de faibles ressources, avec des revenus d'activité. En 2021, ce cumul minimum vieillesse-activité est plafonné à 1.399 euros pour une personne seule (0,9 fois le Smic) et 2.332 euros pour une personne vivant en couple (1,5 fois le Smic).

4.113 euros de plafond pour les cotisations aux produits d'épargne retraite

Les cotisations versées en 2021 sur les produits d'épargne retraite, comme le Plan d'Épargne Retraite (PER), sont déductibles sur les revenus de 2021 (que vous déclarez au printemps 2022) à hauteur de 4.113 euros, plafond similaire à 2020. Le plafond de déduction pour l'épargne retraite correspond en effet à 10% du plafond annuel de la Sécurité sociale (Pass) de l'année précédente. Il est possible d'opter alternativement pour un autre plafond de cotisation, fixé à 32.909 euros. Ce montant correspond à 10% des revenus professionnels, dans la limite de huit fois le Pass de l'année précédente.

La retraite de base moins généreuse au fil des réformes

Les réformes successives de retraite en France ont modifié les règles du régime général. Elles se sont ainsi traduites depuis près de trente ans par un allongement de la durée de cotisation et un âge de départ de plus en plus tardif.

En 1993, par exemple, la réforme Balladur instaurait le calcul du salaire annuel moyen (SAM), qui sert de référence au calcul de la pension, sur les 25 meilleures années. Dans le privé, pensions et salaires de référence sont, dès lors, indexés sur l'indice des prix. Avec la réforme Fillon de 2003, la durée de cotisation de 40 ans est étendue à la fonction publique. Et l'allongement progressif de la durée de cotisation à 41 ans pour tous était envisagé à partir de 2012. Enfin, depuis la réforme Touraine de 2014, l'allongement de la durée de cotisation est prévu au fil des générations.

Des aménagements ont toutefois été apportés (pour les carrières longues et pour tenir compte de la pénibilité ou encore de la maternité, des années de chômage ou de l'incapacité permanente).

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer