Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Réduire ses impôts en souscrivant des FIP/FCPI avant la fin de l'année
Dernière mise à jour le : 30/06/2021

Vous pouvez encore souscrire à des FCPI ou d'Investissement de Proximité (FIP) dans une optique de défiscalisation crédit photo : Panumas Yanuthai/Shutterstock / Panumas Yanuthai

Vous pouvez encore souscrire à des FCPI ou d'Investissement de Proximité (FIP) dans une optique de défiscalisation crédit photo : Panumas Yanuthai/Shutterstock / Panumas Yanuthai

D'ici la fin de l'année, vous pouvez encore souscrire à des Fonds Commun de Placement dans l'Innovation (FCPI) ou d'Investissement de Proximité (FIP) dans une optique de défiscalisation. Ainsi, vous bénéficiez d'un avantage fiscal. Par ailleurs, vos gains éventuels sont exonérés d'Impôt sur le Revenu. Avant d'investir, soyez toutefois très sélectifs.

Sommaire:

  • Investir sur les FIP/FCPI en 2021 permet de réduire votre impôt en 2022
  • Limites et plafonnement à l'investissement dans les FIP et FCPI
  • L'avantage fiscal ne doit pas constituer le seul objectif

Investir sur les FIP/FCPI en 2021 permet de réduire votre impôt en 2022

À quelques semaines de la fin de l'année, investir sur des FIP ou FCPI constitue une piste intéressante pour défiscaliser. En effet, la réduction d'Impôt sur le Revenu (IR) liée à la souscription de parts de FIP et FCPI est égale à 18 % des sommes investies (30 % pour les FIP Corse ou outre-mer) si vous les conservez pendant cinq ans à compter de la souscription (sauf cas de décès, licenciement ou invalidité).

Les versements effectués à compter du 10.8.2020, au titre de la souscription au capital de PME et de la souscription de parts de fonds d'investissement de proximité (FIP) ou de fonds communs de placement (FCPI) dans l'innovation ouvrent droit à la réduction d'impôt au taux de 25%. Les versements effectués à compter du 10.8.2020 au titre de la souscription de parts de FIP Corse et de FIP outre-mer ouvrent droit à la réduction d'impôt au taux de 30%.

À savoir

Pour les versements effectués à compter d'une date fixée par décret (non encore paru) et jusqu'au 31 décembre 2021, le taux de la réduction d'impôt est porté à 25% (sous réserve d'une validation de la Commission européenne). Attention, la réduction d'impôt est exclue si le FCPI émet des parts de carried interest.

Limites et plafonnement à l'investissement dans les FIP et FCPI

Vous ne pouvez investir plus de 12.000 € pour une personne seule (24.000 € pour un couple) sur chaque catégorie (FIP). Vous pouvez cumuler jusqu'à trois réductions d'impôt différentes en cas d'investissement dans un FIP de droit commun, un FIP «Corse» et un FIP outre-mer. Ainsi, votre réduction d'impôts est limitée à 2.160 € par catégorie pour une personne seule (4.320 € pour un couple), soit 4.320 € au total (8.640 € pour un couple).

En outre, ces réductions d'impôts entrent dans le plafonnement global des niches fiscales, lequel s'élève à 10.000 € par an. Si vous bénéficiez d'autres avantages fiscaux (frais de garde d'enfants, investissement forestier...), veillez à ce que votre souscription de FIP ou de FCPI ne vous amène pas à dépasser ce montant.

Enfin, sachez que si la réduction d'impôt liée à votre souscription est supérieure au montant de votre impôt, l'excédent ne sera pas remboursé, ni reportable les années suivantes.

L'avantage fiscal ne doit pas constituer le seul objectif

Investir sur un FIP ou un FCPI permet d'obtenir une réduction d'impôts. Toutefois, celle-ci n'est pas le seul élément à prendre en compte. En effet, ces produits de placement peuvent générer des plus-values comme des moins-values. Dans certains cas, les pertes peuvent même être supérieures à l'avantage fiscal.

Dès lors, il est important de faire preuve de sélectivité. Tout d'abord, les FIP et FCPI des sociétés de gestion ayant déjà fait leur preuve sont à privilégier. Ainsi, vérifiez les performances des fonds déjà arrivés à échéance. Ensuite, soyez vigilant sur les frais appliqués à la souscription, puis année après année. Des frais trop importants peuvent considérablement peser sur la performance finale d'un fonds. Enfin, veillez à ce que les FIP et FCPI ne viennent pas déséquilibrer votre patrimoine. Ainsi, ils ne doivent pas représenter plus de 10 % de vos avoirs financiers.

Il est encore temps de souscrire des FIP et des FCPI pour réduire votre imposition avec un impact décalé en 2022. Toutefois, l'avantage fiscal ne doit pas vous conduire à ignorer certaines règles de prudence.

Annonces immobilières