Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Impôts: déduire les frais réels de vos impôts
Dernière mise à jour le : 25/01/2021

Vous pouvez opter pour la déduction de vos frais réels au lieu de bénéficier de la déduction forfaitaire de 10% crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Vous pouvez opter pour la déduction de vos frais réels au lieu de bénéficier de la déduction forfaitaire de 10% crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Les salariés ayant des frais importants peuvent opter pour la déduction de leur montant réel de leurs salaires. Ils peuvent alors tenir compte de l'ensemble des dépenses engagées dans le cadre de leur emploi. Cette option est intéressante dès lors que le montant des frais à déduire dépasse la déduction forfaitaire de 10% appliquée par défaut par l'administration fiscale.

Sommaire:

  • Le calcul du salaire imposable
  • Les justificatifs des frais professionnels
  • Les frais qui peuvent être pris en compte
  • La réintégration des allocations pour frais d'emploi

Le calcul du salaire imposable

Votre salaire imposable s'entend sous déduction de vos frais professionnels. En principe, l'administration fiscale déduit automatiquement 10% des salaires que vous déclarez. Cette déduction est destinée à couvrir les frais engendrés par votre emploi. Elle est comprise entre un minimum et un maximum qui sont revalorisés chaque année. Pour l'imposition des salaires perçus en 2019, le minimum de déduction forfaitaire était fixé à 441 euros et le maximum à 12 .627 euros. Pour vos salaires perçus en 2020, ce minimum et ce maximum seront revalorisés dans la même proportion que les tranches du barème progressif de l'impôt sur le revenu.

Vous pouvez renoncer à cette déduction forfaitaire et opter pour la déduction de vos frais réels lorsque vous remplissez votre déclaration de revenus. Il suffit pour cela d'indiquer le montant des frais professionnels que vous avez supportés dans l'année dans les cases 1AK à 1DK de l'imprimé fiscal.

Les justificatifs des frais professionnels

La déduction des frais réels implique que vous puissiez justifier, par tous les moyens (factures, quittances, attestations...), les dépenses que vous avez supportées à titre professionnel au cours de l'année d'imposition. Autrement dit, vous devez conserver les pièces justificatives qui s'y rapportent. Cela étant, les salariés ne sont pas obligés de tenir une comptabilité complète de leurs dépenses professionnelles, et l'administration fiscale apprécie avec souplesse les justificatifs produits.

Vous pouvez donc déduire une dépense pour laquelle vos justificatifs sont incomplets, dès lors qu'elle est en rapport avec vos obligations professionnelles. Mieux vaut cependant avoir un minimum de preuves à produire, en cas de demande de l'administration fiscale, faute de quoi cette dernière limitera la déduction de vos frais au montant de la déduction forfaitaire de 10%.

À noter

Vous n'êtes pas obligé de joindre les justificatifs des frais déduits à votre déclaration de revenus, mais vous devez les conserver pour pouvoir les présenter à l'administration fiscale si elle vous les demande. Vous devez, en revanche, joindre une liste détaillée des frais déduits à votre déclaration.

Les frais qui peuvent être pris en compte

Frais de trajet entre le domicile et le lieu de travail, de déplacement, de nourriture, de locaux professionnels, de double résidence, de matériels, de formation... Toutes les dépenses qui sont en lien avec votre emploi salarié sont déductibles. En principe, vous devez tenir compte du montant réellement supporté dans l'année.

Par exception, toutefois, certaines dépenses peuvent être évaluées forfaitairement. C'est notamment le cas des frais de trajet en voiture ou en deux-roues, qui peuvent être évalués au moyen des barèmes kilométriques publiés chaque année par l'administration fiscale. De même, les frais supplémentaires de nourriture supportés sur votre lieu de travail peuvent être évalués de manière forfaitaire si vous n'avez pas conservé tous vos justificatifs.

Bon à savoir

Les frais de trajet domicile-lieu de travail sont déductibles sans limite lorsque la distance parcourue ne dépasse pas 40 kilomètres (soit 80 kilomètres de trajet par jour au maximum). Au-delà, les frais supplémentaires sont déductibles uniquement si vous justifiez de contraintes professionnelles, familiales ou sociales particulières (par exemple, des difficultés financières à vous loger à proximité de votre travail ou l'exercice d'une fonction élective dans votre commune de résidence).

La réintégration des allocations pour frais d'emploi

Si votre employeur vous verse des allocations ou des indemnités pour frais d'emploi, en plus de votre salaire, vous devez les ajouter à vos revenus imposables si vous optez pour la déduction de vos frais réels. L'administration fiscale vous autorise toutefois à ne pas déclarer les allocations ou indemnités qui sont destinées à couvrir des frais dont vous ne demandez pas la déduction.

Une option personnelle et annuelle

Le choix entre la déduction forfaitaire et la déduction des frais réels présente un caractère annuel et individuel. Chaque membre du foyer fiscal peut ainsi choisir le mode de déduction des frais professionnels qui lui paraît le plus approprié. En revanche, pour chaque membre du foyer, l'option entre la déduction forfaitaire et la déduction des frais réels doit obligatoirement être la même pour l'ensemble des activités salariées exercées dans l'année. Si vous exercez deux emplois distincts et optez pour les frais réels pour l'un d'eux, cette option vaut aussi pour l'autre emploi. Vous ne pouvez pas bénéficier à la fois de la déduction forfaitaire et de la déduction de vos frais réels au titre d'une même année.

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer