Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fonds patrimoniaux: comment déléguer le choix de ses actifs
Dernière mise à jour le : 28/04/2021

Les fonds patrimoniaux sont investis en actions, obligations et produits monétaires crédit photo : Shutterstock

Les fonds patrimoniaux sont investis en actions, obligations et produits monétaires crédit photo : Shutterstock

Les fonds patrimoniaux permettent de laisser au gérant une latitude sur les classes d'actifs dans lesquelles il investit. Selon les fourchettes d'investissement autorisées en actions, obligations, ou produits monétaires, ces fonds s'adressent à des profils d'investisseurs différents.

Sommaire:

  • Déléguer le choix des classes d'actifs
  • Fonds patrimoniaux, une source de diversification
  • Une approche inspirée de la gestion de patrimoine
  • Des fonds qui répondent à différents profils de risque
  • Part actions, une allocation plus ou moins opportuniste
  • Rester attentif au niveau de frais

Déléguer le choix des classes d'actifs

Opter pour un fonds patrimonial permet de déléguer le choix de ses classes d'actifs à un gérant de manière discrétionnaire en fonction de l'évolution des marchés. Le gérant bénéficie en effet d'une latitude pour en faire varier la répartition, dans des fourchettes qui sont établies selon le profil de risque de l'investisseur. Le portefeuille du fonds étant réparti entre plusieurs classes d'actifs, cette souplesse permet de bénéficier de leur décorrélation et de diversifier son investissement. Chacune d'entre elles présente des perspectives de performance et de risque différentes.

Fonds patrimoniaux, une source de diversification

Actions, obligations et produits monétaires réagissent ainsi de manière différente aux anticipations sur les taux d'intérêt, l'inflation et la conjoncture économique. Les gérants peuvent, par exemple, aller chercher de la diversification dans les obligations convertibles, moins sensibles aux phases de baisse des marchés actions. Les fonds patrimoniaux offrent aussi des possibilités de diversification géographique et en termes de secteur d'activité. Ce type de fonds est ainsi particulièrement adapté aux phases de marchés incertaines.

Une approche inspirée de la gestion de patrimoine

Les fonds patrimoniaux répondent à un double objectif de valorisation et de préservation du capital. Cette approche évoque celle de la gestion de patrimoine, qui a donné son nom à cette famille de fonds. Les investisseurs qui ont épargné et travaillé pour accumuler un capital répugnent en effet à prendre des risques sur les marchés dans une proportion trop importante. Et il en va d'ailleurs souvent de même lorsque les actifs investis proviennent d'un héritage. Le principe phare de la gestion de patrimoine, celui de la diversification, répond ainsi à cette double préoccupation.

Des fonds qui répondent à différents profils de risque

Les fonds patrimoniaux peuvent être plus ou moins risqués. Ils répondent ainsi aux attentes et à l'aversion au risque de profils d'investisseurs différents, équilibrés ou plus dynamiques. Ils peuvent donc être utilisés dans des situations variées en fonction de leurs objectifs, de leurs projets personnels et de la durée de placement qui en découle. La latitude laissée au gérant dans le choix des actifs dans lesquels il investit a cependant ses limites.

Pour les connaître et bien choisir vos fonds, il convient de consulter la documentation réglementaire de la Sicav (Société d'investissement à capital variable) ou du FCP (Fonds Commun de Placement). La proportion dans laquelle l'allocation sur ses différentes poches peut varier est clairement indiquée. De même que son degré de risque et sa volatilité.

Part actions, une allocation plus ou moins opportuniste

Par exemple, un fonds mixte peut voir son allocation portée à 100% en obligations dans certaines configurations de marché, alors que sa poche actions, plus risquée, sera limitée à 35% . Un autre fonds géré de manière plus opportuniste pourra comporter jusqu'à 50% d'actions, avec une limite de 40% d'obligations, et 10% maximum d'obligations hors zone euro, ainsi que la possibilité d'intervenir sur le marché des instruments financiers à terme. Cette dernière classe d'actifs est utilisée pour réduire l'exposition du portefeuille, ou au contraire l'exposer de manière exceptionnelle aux risques action, de change et de taux.

Rester attentif au niveau de frais

Les fonds patrimoniaux reposent sur une gestion active qui nécessite expérience, expertise et ressources en termes de recherche et d'analyse sur différentes classes d'actifs. Ce type de gestion est également appelée gestion "de conviction". Le gérant est en effet autorisé à s'affranchir, dans une certaine mesure, des indices de référence du fonds. Leurs frais sont donc plus élevés que sur d'autres fonds investis dans une seule classe d'actifs. Ils oscillent généralement entre 1,5% et 2%.

Trois points clés à vérifier avant d'investir

Avant d'investir dans un fonds patrimonial, il faut être en mesure de jauger son couple rendement-risque. Premier point à vérifier dans la documentation du fonds, sa performance, qui doit être appréciée a minima sur la durée de détention. Second point, son niveau de risque. L'indicateur de risque SRRI, ainsi que celui de perte maximale permettent de l'évaluer. L'indicateur synthétique de risque et de rendement (SRRI) offre ainsi une indication sur la volatilité du fonds dans une échelle de 1 à 7. L'amplitude historique des hausses et des baisses du fonds est ainsi mesurée de manière annualisée sur cinq ans. La perte maximale se mesure en calculant le capital qui aurait été perdu si le fonds avait été acheté au plus haut et vendu au plus bas sur la période.

Troisième point à vérifier avant d'investir, le ratio de Sharpe du fonds. Il consiste à mesurer l'écart entre la rentabilité du fonds par rapport au taux sans risque, celui d'un indice monétaire, rapporté à un indicateur de risque.

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer