Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Familles: 8 idées pour optimiser son budget et dégager des revenus
Dernière mise à jour le : 17/05/2021

Faire la liste de ses dépenses et projets et de ses ressources permet d’optimiser son budget crédit photo : Shutterstock

Faire la liste de ses dépenses et projets et de ses ressources permet d’optimiser son budget crédit photo : Shutterstock

Passer en revue ses dépenses courantes et lister ses principaux projets à financer aide à mieux les anticiper et à maîtriser son budget. Bien gérer ses finances personnelles permet ainsi de faire face à ses évolutions de carrière et aux imprévus. Il existe enfin plusieurs solutions pour identifier des gisements d’économie et trouver des sources de revenus complémentaires.

Sommaire:

  • Bien maîtriser le budget familial
  • Identifier et optimiser les dépenses contraintes
  • Bien gérer ses dépenses de loisir
  • Optimiser ses crédits
  • Bénéficier de nouvelles sources de revenus
  • Puiser dans son épargne
  • Profiter des aides de l’État
  • Se débarrasser du superflu

Bien maîtriser le budget familial

Bien maîtriser le budget familial est la clé pour adapter son niveau de vie à ses évolutions de carrière. Cela permet également de faire face aux imprévus liés à la crise sanitaire. Optimiser son budget consiste avant tout à anticiper et prioriser ses dépenses. Il s’agit tout d’abord de lister ses dépenses courantes, récurrentes. Il faut également identifier les projets plus ponctuels et plus coûteux à moyen terme. Reste à établir une liste des ressources et des revenus qui contribueront à les financer. Un tableau Excel ou une liste écrite à la main suffisent ainsi à gérer son budget avec méthode.

Identifier et optimiser les dépenses contraintes

Première étape, établir une liste de ses dépenses contraintes à partir de ses relevés de banque sur un trimestre. Télécharger l’application de sa banque aide en outre à prendre l’habitude de suivre et optimiser ses dépenses régulièrement. Il est également possible de contacter son conseiller bancaire pour faire un point budget.

Ces dépenses peuvent être en partie compressibles. À partir de leur analyse, des postes d’économies sont identifiables. Par exemple, changer de fournisseur d’électricité peut permettre de réaliser quelque 5% d’économies par an. La domotique aide à adapter sa consommation à ses réels besoins en énergie. Il est également utile de vérifier si l’on est éligible à l’aide de l’État pour la rénovation énergétique MaPrimeRénov’, lancée dans le cadre du Plan de relance.

Bien gérer ses dépenses de loisir

La période de contraintes sanitaires incite à privilégier les activités de plein air peu coûteuses, comme la marche ou le vélo. Cela peut être l’occasion de lister les activités de loisir qui engendrent des dépenses récurrentes. Par exemple, les abonnements aux journaux, aux plateformes de musique et de vidéos (et à leurs éventuelles options) ou aux clubs de sport que l’on n’utilise pas pleinement. Il existe des plateformes d’abonnement qui regroupent plusieurs titres de presse. De nouvelles offres de sport plus flexibles, comme le coaching individuel ou en groupe, permettent de n’acheter qu’une ou plusieurs séances à la fois et de payer seulement ce qui est réellement utilisé. Penser à vérifier régulièrement les offres de son comité d’entreprise permet également de profiter de tarifs préférentiels pour ses loisirs.

Optimiser ses crédits

Regrouper ses crédits et renégocier son prêt immobilier avec sa banque permettent ainsi de bénéficier de taux d’emprunt plus faibles. Effectuer des heures supplémentaires au-delà de la durée légale de 35 heures a pour effet de bénéficier d’une rémunération plus favorable. Un ou plusieurs taux de majoration de 10% peuvent ainsi s’appliquer. Les heures supplémentaires sont limitées à un contingent annuel défini par convention ou accord collectif d‘entreprise. À défaut, le plafond annuel est fixé à 220 heures par salarié et par an.

Bénéficier de nouvelles sources de revenus

Seconde liste à établir, celles des ressources et revenus contribuant à payer ces dépenses mensuelles. Elles doivent être planifiées sur le semestre ou l’année à venir. Il s’agit ensuite d’identifier les moyens de les optimiser.

L’économie collaborative et du partage peut également venir compléter les ressources au budget du ménage. Il s’agit de la location communautaire, type Airbnb, ou du covoiturage que proposent par exemple BlaBlaCar ou driiveme. Il est aussi possible de monnayer ses talents sur des plateformes de service de proximité, comme Lulu Dans Ma Rue, TaskRabbit, Stootie ou Frizbiz. Entre conciergerie, coup de main et dépannage, les services ainsi offerts entre particuliers ou entre professionnels et particuliers portent sur le bricolage, les petits travaux, le déménagement, le montage de meubles, la beauté, le ménage ou le repassage.

Puiser dans son épargne

Certaines situations imprévues permettent de débloquer son épargne en franchise d’impôts. La réglementation donne droit de faire des retraits sur son PEA sans entraîner sa clôture:

  • En cas de licenciement,
  • En cas de mise à la retraite anticipée,
  • Si le retrait porte sur des titres d’une société en liquidation judiciaire,
  • Pour créer ou reprendre une entreprise dans les trois mois qui suivent le retrait.

Penser à puiser dans un contrat d’assurance-vie ouvert depuis plus de huit ans peut également être intéressant fiscalement, en particulier si les sommes ont été versées avant le 26 septembre 2017, et si elles sont inférieures à 150.000 euros. Il est également possible d’effectuer des retraits non fiscalisés avant huit ans, par exemple en cas de licenciement, de mise à la retraite anticipée, d‘invalidité du souscripteur, de son conjoint ou partenaire de Pacs ou lors d’une cessation d’activité non salariée à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire.

Il est utile de vérifier également les cas de déblocage anticipé des plans d’épargne salariale (le PEE - Plan d’Épargne Entreprise) et d’épargne retraite entreprise (le PERCO - Plan d‘Épargne pour la Retraite Collectif - et le PER - Plan d’Épargne Retraite -, qui le remplace). Il suffit pour cela de consulter le site de la société de gestion.

Autre réflexe: faire jouer les garanties d’assistance de sa mutuelle santé, et de ses contrats de prévoyance ou de Garantie des Accidents de la Vie (GAV), pour bénéficier de services d’aide à domicile en cas de coup dur, comme un accident, une maladie grave, le décès ou l’invalidité. Il s’agit, par exemple, d’une aide aux démarches ou ménagère, de la venue d’un proche, de la prise en charge des enfants de l’assuré ou du transport des animaux domestiques.

Profiter des aides de l’État

Les ménages qui ont le plus besoin des aides publiques ne les connaissent pas toujours. Le site mesdroitsociaux.gouv.fr permet de faire le point rapidement sur ses droits aux prestations et aides sociales. Ces dernières sont offertes sous conditions de ressources, c’est pourquoi il est utile de vérifier son éligibilité. Il s’agit par exemple de l’Allocation de Soutien Familial (ASF), du complément familial, de l’allocation de base de la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (Paje), de l’Aide au paiement d’une Complémentaire Santé (ACS), du chèque énergie et de la prime Coup de pouce économies d’énergie, ou encore de l’Allocation de Logement Sociale (ALS), l’Allocation de Logement Familiale (ALF) et l’Aide Personnalisée au Logement (APL).

Se débarrasser du superflu

Organiser la gestion de son budget est aussi l’occasion d’adopter de nouveaux modes de consommation, plus frugaux et tout aussi satisfaisants. La consommation responsable consiste à se limiter à l’essentiel.

Pourquoi ne pas se lancer dans un grand tri dans la maison et retrouver des choses utiles? Pour se convertir en douceur à la slow conso, une solution consiste à planifier ses rangements les week-ends durant quelques mois. Vendre les objets superflus permet ainsi de se procurer des revenus d’appoint. Les moyens dégagés servent ensuite à n’acheter que des objets indispensables. Ces achats font alors réellement plaisir.

Adopter des modes de consommation éco-responsables

Consommer moins, consommer mieux, les gestes éco-responsables sont à la fois bons pour la planète et précieux pour optimiser le budget familial. Cuisiner et éviter le gaspillage alimentaire permet de faire des économies sur un poste budgétaire important pour les ménages. L’appli Yuka, par exemple, aide à choisir des produits bons pour la santé. Réduire sa consommation de viande a pour conséquence de faire des économies au quotidien, sans devenir obligatoirement vegan.

Ranger est l’occasion de vendre des objets sur des sites de seconde main et de découvrir les vertus de l’économie circulaire. Outre les petites annonces, les enchères ou les places de marché virtuelles, il existe des sites marchands ciblés sur différents biens de consommation courants, comme les vêtements (Vinted, BazarChic…), et notamment pour les enfants (Patatam, RoseIndigo…).

Utiliser les coupons de réduction et les cartes de fidélité des magasins est également un bon réflexe. Mieux vaut veiller toutefois à ce que ces dernières ne soient pas couplées à un crédit à la consommation. Une autre bonne habitude à prendre: jeter un œil aux produits placés plus bas dans les rayons, souvent moins coûteux. Enfin, rester attentif aux offres spéciales et aux promotions saisonnières, pour acheter son linge de maison ou sa literie par exemple. Anticiper les cadeaux, enfin, en profitant des bonnes affaires plus sereinement tout au long de l’année.

Annonces immobilières