Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Comprendre le secteur de l’industrie pharmaceutique en Bourse
Dernière mise à jour le : 20/10/2022

En Bourse, la pharmacie est considérée comme un secteur défensif. crédit photo : Getty Images

En Bourse, la pharmacie est considérée comme un secteur défensif. crédit photo : Getty Images

Connaissez-vous les fondamentaux du secteur pharmaceutique ? Les différentes étapes de la recherche clinique ? Savez-vous quelles molécules dominent le marché, ce qu’est un “blockbuster” ou encore un “pipeline” ? Avant d’investir en Bourse dans une valeur de ce secteur, ne négligez pas de consulter ces quelques rappels, qui n’en seront d’ailleurs peut-être pas pour tout le monde.

Sommaire:

  • La pharmacie, un marché géant et mondial
  • Les principales entreprises du secteur pharmaceutique
  • Les étapes de la recherche clinique
  • Les notions de “ blockbuster ” et de “ pipeline

La pharmacie, un marché géant et mondial

Selon la société américaine IQVIA, spécialiste des données de santé et de la recherche médicale, le marché mondial du médicament a atteint en 2020 un chiffre d’affaires de 1.203 milliards de dollars, en hausse de 8% sur une année.

Par zone géographique, le marché américain (États-Unis) est sans conteste le plus important, puisqu’il totalise près de 46% des ventes mondiales de médicaments. Ainsi, il se place loin devant le marché européen (Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni et Espagne) qui concentre 15,5% des parts de marché. Le Japon compte, quant à lui, pour 6,6% des facturations mondiales. Et les pays émergents (Brésil, Inde, Chine), pour près de 10%.

Les principales entreprises du secteur pharmaceutique

Les dix premières entreprises du secteur, toutes cotées sur les marchés financiers, totalisent un chiffre d’affaires global de 440 milliards de dollars. Malgré le mouvement de concentration entamé il y a plusieurs années, le secteur reste donc encore assez morcelé. D’autant que les innovations permettent à de nouveaux poids lourds d’émerger.

En 2022 et selon les données publiées par Pharma Exec.com, le classement en termes de chiffre d’affaires des laboratoires pharmaceutiques était le suivant.

Rang Nom Chiffre d’affaires (en milliards de dollars)
1 Pfizer (États-Unis) 72,043
2 AbbVie (États-Unis) 55,041
3 Novartis (Suisse) 51,128
4 Johnson & Johnson (États-Unis) 49,821
5 Roche (Suisse) 49,293
6 BMS (États-Unis) 45,669
7 Merck (États-Unis) 43,259
8 Sanofi (France) 38,93
9 AstraZeneca 36,131
10 GlaxoSmithKline (Royaume-Uni) 33,433

Les étapes de la recherche clinique

Dans le domaine de la santé, la recherche est centrale. Sans recherche, aucune découverte de nouveaux médicaments ou d’applications. Les étapes de la recherche clinique sont très encadrées et répondent à des standards internationaux.

À savoir

En matière médicale, le taux d’efficacité de la recherche & développement est faible: sur 5.000 à 10.000 molécules candidates, seule une arrive effectivement sur le marché, après plusieurs années. La mise sur le marché d’un médicament coûte en moyenne près de 2 milliards de dollars, selon le cabinet Deloitte ( Un nouvel avenir pour la R&D? Mesurer le rendement de l’innovation pharmaceutique 2017 ).

On distingue trois phases (I, II, III) qui doivent donc toutes être validées avant qu’un médicament ne soit commercialisé. Chaque étude peut être interrompue, définitivement ou non, à n’importe quelle étape, si les critères d’évaluation retenus ne sont pas atteints ou si des risques spécifiques apparaissent.

  • Phase I (cerner la toxicité du traitement): le médicament étudié est administré à un petit nombre de volontaires sains pour évaluer la sécurité, la tolérance et la toxicité de la molécule.
  • Phase II (démontrer l’efficacité du traitement): des essais sont réalisés sur des malades, afin de confirmer l’action du médicament et d’évaluer la dose recommandée à administrer.
  • Phase III (comparer l’efficacité avec un placebo et/ou un médicament de référence): des essais sont effectués sur une large population de malades, dans plusieurs centres, dans le cadre d’essais en double aveugle (ni le patient, ni l’équipe médicale ne sait quel traitement reçoit chacun des malades). Si les critères d’évaluation s’avèrent concluants, le laboratoire peut alors demander une autorisation de mise sur le marché (AMM). Le laboratoire dispose d’un brevet d’une durée de vingt ans pour la molécule et l’application concernée.

À savoir

Les études contrôlées randomisées en double aveugle restent la référence incontournable de l’évaluation de tout produit de santé. Seule cette méthode permet formellement de se prononcer sur l’efficacité du médicament évalué. C’est là le fondement de la médecine basée sur les faits.

Les notions de “blockbuster” et de “pipeline”

Un “ blockbuster ”, ou “médicament vedette” en français, est une molécule dont les ventes annuelles dépassent le milliard de dollars. Ce produit permet de soigner un grand nombre de personnes souffrant de la même pathologie. Pendant plusieurs décennies, la quête de blockbusters a mobilisé l’essentiel de la recherche en pharmacie. La part des médicaments vedettes s’élevait à 45% du chiffre d’affaires mondial de la pharmacie en 2003.

En 2022, les trois médicaments les plus vendus au monde selon les estimations de Vantage étaient les suivants, accompagnés par les informations financières fournies par les entreprises elles-mêmes.

Produit Chiffre d’affaires en 2022 (en milliards de dollars) Laboratoire Classe thérapeutique
Comirnaty 29 Pfizer/BioNTech Vaccin anti-Covid
Humira 20,4 AbbVie Antirhumatismal
Spikevax 19,5 Moderna Vaccin anti-Covid

Depuis 2005 environ, la recherche de blockbusters s’est considérablement compliquée, faute de nouvelles avancées et “ruptures” médicales. Dans le même temps, les grands laboratoires ont été confrontés à la concurrence des médicaments génériques et biosimilaires, alors que les brevets de nombreux blockbusters sont tombés dans le domaine public. Le pipeline des laboratoires, c’est-à-dire le nombre de molécules en développement, s’est alors dangereusement dégarni.

À noter

Un médicament biosimilaire est semblable à un médicament biologique dans son efficacité, mais pas dans sa composition. Il est obtenu par un procédé biotechnologique qui implique une source biologique (protéines, cellules…).

Un médicament générique est conçu à partir de la molécule d’un médicament déjà autorisé (appelé médicament d’origine ou “ princeps ”). Il doit avoir la même composition que l’original en termes de principes actifs. Il s’agit d’une copie.

Ces éléments ont contraint les grands groupes pharmaceutiques à des changements de stratégie visant à orienter leur recherche vers les maladies plus rares et des applications plus individualisées. Les grands noms du secteur, forts d’importantes liquidités, ont également procédé à des acquisitions de petits laboratoires aux molécules prometteuses (“biotechs”). Ce qui leur a permis d’étoffer leur pipeline .

La pharmacie en Bourse: un compartiment généralement défensif

En Bourse, les valeurs de la pharmacie sont considérées comme des valeurs “défensives” et de fonds de portefeuille. Les revenus des laboratoires sont vus comme récurrents, portés par le vieillissement de la population et un meilleur accès aux soins à l’échelle de la planète. À cet égard, les actions des grands laboratoires affichent un rendement appréciable. Ainsi, elles auront tendance à moins baisser que le reste de la cote en cas de repli des marchés. A contrario , dans les mouvements de hausse, elles tendront à sous-performer les valeurs dites “de croissance”. Depuis l’émergence du Covid-19 au printemps 2020, ce constat est toutefois remis en question.

Annonces immobilières