Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Assurance automobile: comment payer moins si vous roulez peu
Dernière mise à jour le : 18/11/2021

Il existe plusieurs moyens pour vous de baisser le prix de votre assurance auto. crédit photo : Getty Images

Il existe plusieurs moyens pour vous de baisser le prix de votre assurance auto. crédit photo : Getty Images

Vous vous servez peu de votre voiture et souhaitez réduire votre facture d’assurance ? Il existe plusieurs moyens pour vous de baisser le prix de votre assurance auto. Forfait kilométrique, baisse des garanties, analyse de la conduite : les assureurs ont mis en place une myriade d’offres destinées à s’adapter à votre usage pour vous faire payer moins.

Sommaire:

  • Choisir une assurance au kilomètre
  • Réduire les garanties de votre contrat assurance auto
  • Garer sa voiture dans un parking
  • Conduire prudemment

Choisir une assurance au kilomètre

Pay as you drive ”. En français, “payez comme vous conduisez”. Cette formule anglo-saxonne se traduit plutôt dans notre langue par l’assurance au kilomètre. Dans ce système, l’assuré paie sa prime en fonction du nombre de kilomètres parcourus, et donc de l’utilisation réelle du véhicule. Une solution idéale pour les petits conducteurs, qui ne se servent de leur voiture que pour aller faire les courses, par exemple, et préfèrent prendre les transports en commun pour se rendre au travail et le train pour partir en vacances…

Vous avez donc la possibilité d’opter pour un forfait kilométrique. Au moment de signer votre contrat, vous indiquez à l’assureur une estimation de la distance que vous allez parcourir dans l’année à venir. Selon les compagnies, les plafonds se situent entre 7.000 et 12.000 kilomètres annuels. Si vous dépassez ce plafond de quelques dizaines de kilomètres, n’ayez crainte: aucun risque de devoir payer une pénalité. Si vous dépassez largement ce plafond, en revanche, vous risquez de devoir payer plus cher que prévu.

Vous avez également la possibilité d’opter pour les tarifs minorés. Dans ce cas, après un an d’utilisation du véhicule, vous obtenez une réduction de votre contrat d’assurance si la distance parcourue lors de l’année qui s’achève est inférieure à celle prévue par votre forfait. Une meilleure solution pour les conducteurs qui préfèrent se laisser la possibilité d’utiliser plus régulièrement leur véhicule.

Ces forfaits au kilomètre sont tous rendus possibles par l’installation, sur votre voiture, d’un boîtier électronique. Tous pris en charge par la compagnie d’assurances, ils transfèrent vos données de circulation (distance, vitesse, routes empruntées…) à la compagnie d’assurances, afin de déterminer précisément combien de kilomètres vous avez parcourus après un an d’utilisation.

Si, en plus d’être un conducteur occasionnel, vous êtes un conducteur prudent, ces boîtiers peuvent également vous servir à faire des économies! Ils analysent votre conduite via différents facteurs (vitesse, accélération, freinage…). Ces données sont ensuite envoyées à l’assureur qui estime alors la dangerosité de votre conduite: en cas de conduite prudente, une prime peut vous être proposée. Attention: si vous prenez trop de risques, vous encourez une surprime.

Réduire les garanties de votre contrat assurance auto

Vous pouvez également, pour diminuer le coût de votre assurance auto, choisir de réduire les garanties prévues par votre contrat . La solution la plus radicale est le passage d’une assurance tous risques à une assurance au tiers, par exemple, bien moins coûteuse, mais également moins protectrice en cas d’accident. C’est une bonne solution si vous possédez une voiture d’une faible valeur. En cas d’accident, et que vous êtes considéré comme responsable du dommage, les tiers impliqués sont bien indemnisés par votre compagnie d’assurances. En revanche, vous ne récupérerez pas la valeur de votre véhicule si celui-ci est endommagé. Si vous venez d’acheter une voiture à crédit, vous devrez ainsi continuer de rembourser le prêt auto et, sans doute, acheter un autre véhicule en remplacement. Attention, donc, si vous choisissez cette option, la facture peut être lourde en cas de dommage.

D’autres solutions d’économies existent. Si vous ne vous servez de votre voiture que pour des activités de loisirs (week-ends, vacances…), mais ne vous en servez pas pour vous rendre au travail, précisez-le à votre assureur: vous pourrez alors économiser jusqu’à 30% sur le prix de votre prime! Les assurés retraités bénéficient souvent d’un contrat senior plus avantageux, car les assureurs estiment que les seniors conduisent, en général, plus prudemment et moins souvent que leurs congénères plus jeunes.

Garer sa voiture dans un parking

D’autres facteurs moins connus peuvent également vous permettre de réduire votre facture. Ainsi, garer sa voiture dans un garage fermé plutôt que dans la rue peut faire diminuer votre prime. Les risques de vol sont moindres dans un parking que dans la rue, et les assureurs sont en général sensibles à cet argument.

Conduire prudemment

Quoi qu’il en soit, sachez que le meilleur moyen d’économiser sur votre facture d’assurance auto reste de rouler prudemment, et ce pendant toute la durée de votre vie. Moins vous aurez d’accidents, plus vous serez considéré comme bon conducteur. Vous pourrez ainsi bénéficier de bonus de la part de votre assureur.

Le Covid-19 a-t-il fait baisser les tarifs des assurances auto?

Quel impact aura eu la crise sanitaire sur les tarifs des assurances auto? À la faveur des différents confinements, les conducteurs français ont, pour la plupart, dû lever le pied en termes de déplacements, et les sinistres ont donc mécaniquement été moins nombreux. On aurait pu croire que les tarifs des assurances auto auraient baissé sous cet effet, mais c’est l’inverse qui s’est produit. Les assureurs ont bien réalisé des économies pendant l’année 2020 (moins de sinistres à dédommager), mais ont maintenu les prix des primes à la hausse lors de l’année 2021. En cinq ans, les tarifs moyens ont même augmenté de 12%. Les assureurs justifient la hausse par le fait qu’ils ont dû indemniser massivement d’autres secteurs, comme celui des entreprises, fortement impactées par le ralentissement économique de l’année 2020.