Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Laser, lumière pulsée… Tout savoir sur l’épilation définitive
information fournie par Le Particulier pour Conso 15/06/2024 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

Voici tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans l‘épilation définitive. ( crédit photo : Shutterstock )

Voici tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans l‘épilation définitive. ( crédit photo : Shutterstock )

Vous êtes las(se) des épilations à répétition? L’épilation définitive vous tente, mais vous n’osez pas franchir le pas? Adieu cire, rasoir et autres crèmes dépilatoires: voici tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer.

L’épilation au laser

L’épilation laser consiste à pointer un rayon lumineux sur une petite surface de la peau afin de brûler le poil à la racine. Le poil absorbe la lumière, qui se transforme en chaleur. Le bulbe pileux est détruit, ce qui empêche la repousse. Toutes les zones peuvent être épilées au laser. Les meilleurs résultats sont obtenus sur les poils foncés, car ils contiennent de la mélanine, qui capte le faisceau lumineux. À l’inverse, l’épilation définitive ne fonctionne pas sur les poils blonds ou blancs. Plusieurs types de laser sont disponibles en fonction de votre phototype, autrement dit votre couleur de peau.

L’épilation laser est réalisée exclusivement par un dermatologue ou un médecin esthétique. Elle nécessite en moyenne 6 à 10 séances selon la zone. Celles-ci sont espacées d’environ 6 semaines dans les premiers temps, puis plusieurs mois en fonction de la repousse du poil. Vous pouvez être amené(e) à réaliser des séances d’entretien si nécessaire. L’épilation laser permet de réduire le nombre de poils et leur diamètre. Il est plus juste de parler d’épilation longue durée ou épilation durable que d’épilation définitive.

Les tarifs sont très variables en fonction de la surface à traiter et du nombre de séances. Demandez au professionnel d’établir un devis préalable (obligatoire en médecine esthétique à partir de 300 euros ), et n’hésitez pas à consulter plusieurs praticiens. En moyenne, il faut compter 150 à 180 euros pour les demi-jambes, 60 à 80 euros pour les aisselles, et 50 à 130 euros pour le maillot .

Lumière pulsée: quelle différence avec le laser?

La seconde méthode d’épilation longue durée est la lumière pulsée, également appelée “lampe flash”. Le principe est le même: la dépilation se fait via l’absorption de lumière par le poil. La température de la lumière pulsée est moins élevée que celle du laser (70°C), et le spectre d’émission de la lumière est plus large. Cette lumière est plus diffuse, et donc un peu moins précise. Autrement dit, cette méthode nécessite davantage de séances et des retouches régulières, car elle ne détruit pas toujours aussi bien le bulbe du poil que le laser. Cela dépend de la qualité des lumières pulsées utilisées.

À la différence du laser, la lumière pulsée peut être réalisée dans les instituts de beauté et centres esthétiques. Elle coûte moins cher que le laser. Pour traiter la zone des aisselles, comptez en moyenne 50 euros pour la lumière pulsée, contre 80 euros pour le laser.

Attention toutefois: l’épilation à la lumière pulsée n’est pas encadrée par la loi. Cette pratique peut entraîner des brûlures si elle est mal réalisée. Vous trouverez des appareils à lumière pulsée dans le commerce, mais leur utilisation requiert la plus grande prudence. Il est préférable de vous adresser à un professionnel.

Les précautions et contre-indications

Il existe un certain nombre de risques à connaître sur l’épilation laser. Cette technique peut provoquer des brûlures, une dépigmentation ou au contraire une hyperpigmentation, ou encore des lésions oculaires. Il est donc indispensable de faire appel à un professionnel compétent.

Par ailleurs, ce type d’épilation est contre-indiqué dans un certain nombre de cas. Vous ne devez pas faire de laser si votre peau est bronzée. En effet, le bronzage augmente la quantité de pigments dans la peau. Cela peut donc entraîner des brûlures. Les personnes ayant la peau noire ou foncée doivent redoubler de vigilance, car le risque de brûlure est plus important si le laser n’est pas adapté.

Les personnes souffrant de maladie de peau (cancer, herpès, psoriasis, etc.) ou de diabète ne peuvent pas opter pour l’épilation laser. Il en est de même pour les femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi que les personnes sous traitement anticoagulant, hormonal, antibiotique ou photo-sensibilisant.

Pourquoi ne faut-il pas passer le laser sur un tatouage?

Il est fortement déconseillé de passer le laser sur une zone tatouée. La couleur noire attire la lumière, donc la chaleur, et risque d’entraîner une brûlure, une dépigmentation ou une cicatrice. De plus, cela risquerait d’effacer une partie du tatouage. Une vigilance particulière doit également être apportée si vous avez des lésions cutanées, ou des grains de beauté.

À lire aussi:

Épilation: quelle méthode choisir pour ne pas trop dépenser?

Dior, Clarins, Guerlain: offrez-vous un soin dans un spa de luxe à partir de 165 euros

Offrez-vous une parenthèse à deux à prix mini dans un hôtel de luxe